«El-Fourssane», une première sur la scène locale

cheval temouchent«El-Fourssane», c’est le nom de la nouvelle association équestre qui est née à Aïn- Témouchent depuis le 21 mai 2007, date à laquelle a été déposé le dossier pour son agrément auprès des services de la wilaya par son président monsieur Mekki Mohamed Amine. Ce nouveau club équestre fait son entrée, pour la première fois, sur la scène locale à Témouchent et tous ses membres sont animés de la bonne volonté de lui donner le cachet qu’il mérite et tous sont unanimes à bien ménager sa monture.
C’est un groupe de jeunes issus du terroir et dont l’amour pour le cheval a poussé leurs ambitions à créer cette association et d’en faire une priorité pour atteindre leurs buts tels que définis dans leurs objectifs tracés dans leur règlement intérieur. Un règlement qui préconise, entre autres, la promotion du sport équestre à travers la wilaya, apprendre aux enfants et aux jeunes l’équitation, intégrer les jeunes à l’élevage équin et leur faire aimer cette discipline.
C’est donc tout cela à quoi va s’atteler cette association qui veut entamer son travail, avec la plus grande minutie, avec des pas cadencés pour pouvoir réaliser toutes ces missions dont ils se sont investis avec la mise en place de structures qui sont mises sur pied progressivement à l’image des boxes pour les chevaux, des terrains d’entraînement etc… Dans ce contexte, les nouveaux membres veulent régler tous ces problèmes de manière efficace et ce, pour avoir pris attache avec le directeur des services agricoles de la wilaya pour lui soumettre le projet d’utilisation des locaux au sein de l’ITMAS d’Aïn Témouchent avec une réponse qui pour le moins que l’on puisse dire a convaincu tous les membres de l’association à aller de l’avant pour puiser dans leur stratégie de leur plan d’action.
Monsieur Bakhti Zaki, le secrétaire-général de l’association nous informera que plusieurs autres démarches ont été entreprises pour garantir au nouveau club d’équitation son plein succès et à commencer par le soutien de monsieur le wali de la wilaya et de son aide à travers des initiatives qui seront prises en faveur du développement de l’équitation à travers la wilaya d’Aïn Témouchent. Pour l’heure, et selon monsieur Bakhti, l’association est en train de s’organiser avec des promesses de particuliers à aider le club équestre par l’apport de chevaux avec des cavaliers qui sont répertoriés mais selon l’orateur, le gros du problème réside dans la disponibilité des boxes pour héberger les chevaux tout en attendant son règlement à travers les initiatives entreprises dans ce domaine. C’est dire donc que tout est relatif aux moyens et c’est pour cette raison que tous les membres de l’association sont mobilisés à réussir leur pari. Un pari qui reste du domaine des chevaux et l’ambition d’aller le plus loin possible pour la concrétisation des objectifs…équestres.
C’est, certes, une nouvelle culture à Témouchent que de monter à cheval mais le mieux c’est d’aller d’abord au trot en attendant ensuite une allure beaucoup plus rapide. Nous terminerons par ce dicton arabe qui reste très significatif pour le cheval qui dit «que celui qui aime le cheval doit supporter ses chutes».

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman