«Samaka Dahabia» sur la planche sèche

goldfishLes enfants d’Aïn-Témouchent ont passé un agréable moment, ce jeudi après-midi, au sein de la maison de la Culture de leur ville, qui avait invité la coopérative théâtrale «Kateb Yacine» de Sidi Bel-Abbès. Cette dernière a tissé une relation de fidélité avec le grand public témouchentois et de surcroît, les enfants et leur a offert une pièce théâtrale de bonne facture intitulée «Samaka Dahabia» (le poisson en or), dont le texte est l’œuvre de Meslem Seddik et l’adaptation et la mise en scène reviennent à Bekhaled Lasfar.
D’une touche professionnelle, le technicien Moussa Mohamed a réussi sa mission relative à la marionnette et au castelet. Durant 45 minutes de spectacle, les trois (03) acteurs ont présenté l’histoire d’un pêcheur qui, par surprise, avait intercepté, dans ses filets, un poisson en or. Ce poisson avait supplié le pêcheur de le remettre dans l’eau. Mais sa femme s’y opposa et souhaita le garder. Avec des mots simples et en accord avec les mouvements des marionnettes, les enfants ont suivi, avec suspense, le spectacle et jusqu’à sa fin, pour connaître la décision du pêcheur.
Concernant le texte, les spectateurs l’ont assimilé à un conte populaire que les grands-mères narraient pour endormir les enfants. Certains d’entre eux ont même proposé, qu’au futur, il y ait des pièces théâtrales qui traitent de sujets d’actualité, dans un cadre pédagogique, éducatif et attractif, tout en sachant que les enfants d’aujourd’hui sont très attirés par l’informatique. En tous les cas, les enfants, venus nombreux, étaient satisfaits de cette production théâtrale qui leur avait permis de s’intéresser de près au quatrième art et d’avoir toutes les chances d’être de futurs acteurs professionnels.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman