10.500 femmes inscrites aux cours d’alphabétisation

10.555 femmes, dont 2.207 en milieu rural, poursuivent au niveau de la wilaya de Ain Temouchent les cours d’alphabétisation qui touchent au total 13.233 candidats, a annoncé mardi le directeur de l’annexe de l’office national de lutte contre l’analphabétisme et l’enseignement des adultes. Ces résultats, qui dénotent «l’intérêt de l’élément féminin à ces cours», a-t-il souligné à l’occasion de la célébration de la journée mondiale de lutte contre l’analphabétisme, ont été obtenus grâce à «la mobilisation des travailleurs de l’annexe et la contribution des différents partenaires, entre autres Scouts musulmans algériens (SMA), l’Union nationale des femmes Algériennes (UNFA) et le mouvement associatif».
Les candidats proviennent dans leur très grande majorité du milieu citadin, soit 10.599, dont 8.348 femmes. Le milieu rural, quant à lui, ne comptant que 2.634 inscrits, dont 2.207 femmes. «La femme restant largement majoritaire dans les deux cas», a précisé M. Mezouar Redouane. Ces effectifs sont encadrés par 309 enseignants répartis entre les différents dispositifs d’emploi (ALEM, filet social, emploi des jeunes et CPE). La wilaya de Ain Témouchent, où l’annexe de l’office national est ouverte depuis 2004, a, par ailleurs, enregistré la sortie, en juin dernier, de la première promotion de diplômés forte de 4925 apprenantes, dont l’aînée avait 63 ans et la cadette 15 ans.
Ces dernières ont été honorées avec les bacheliers, a-t-on signalé. Cette nouvelle stratégie adoptée par l’Etat a débuté, depuis trois ans, pour s’achever en 2016. Ayant pour objectif l’éradication de l’analphabétisme, cette action se déroule en 18 mois répartis en trois niveaux de neuf, quatre cinq mois respectivement, a-t-on rappelé. Pour atteindre cet objectif, l’annexe de la wilaya de Ain Témouchent qui doit former 6.500 candidats en 2009/2010, a reçu 6.000 livres pour chacun des 1er et second niveaux.
Parallèlement, des portes ouvertes organisées à l’occasion de cette journée mondiale, a précisé le directeur de l’annexe, visent la sensibilisation des citoyens, particulièrement ceux analphabètes, pour les inciter à s’inscrire à ce processus. Une équipe pédagogique prend en charge l’accueil et l’orientation des visiteurs, a précisé M.Mezouar.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman