10 commis de l’État mis en cause

L’enquête révèle que trois des mis en cause qui avaient introduit cinq véhicules volés en France et en Espagne, se sont faits délivrer des cartes d’immatriculation à la wilaya de Aïn Temouchent avec des documents falsifiés. Le 1er juillet 2009, la section de recherches de la gendarmerie nationale d’Oran a présenté, devant le tribunal d’Es Senia, dix personnes dont le DRAG de la wilaya de Aïn Temouchent, le chef du service cartes grises, un ingénieur à la direction des mines, un agent d’administration de l’APC de Aïn Temouchent et un autre de l’APC de Ramka ( Relizane) qui avait exercé auparavant à l’APC de Hassi Bounif (Oran), pour association de malfaiteurs, vol qualifié, abus d’autorité, faux et usage de faux et contrebande de véhicules.
Quatre personnes dont l’agent d’administration de l’APC de Aïn Temouchent ont été écrouées, l’ingénieur a été cité à comparaître à une audience ultérieure et les autres placées sous contrôle judiciaire. Dans cette affaire, quatre autres complices dont un Français et deux binationaux algérien-français demeurent en fuite. La genèse de cette affaire remonte au mois de janvier lorsque des renseignements sont parvenus à la brigade de recherche de gendarmerie d’Oran relevant que des individus ont introduit des véhicules volés en Europe via Ghazaouet (Tlemcen) en provenance du port d’Almeria en Espagne. Ces véhicules étaient par la suite inscrits à la base de données de la wilaya d’Aïn Temouchent avec des dossiers falsifiés. L’enquête révèle que trois des mis en cause qui avaient introduit cinq véhicules volés en France et en Espagne, se sont faits délivrer des cartes d’immatriculation à la wilaya de Aïn Temouchent avec des documents falsifiés avec la complicité des dits commis. A l’issue de l’enquête sur cette affaire, deux véhicules de marques Citroën C8 et Renault Kangoo ont été récupérés.

Source : El-Watan

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman