10.000 cartes «Chiffa» pour 100.000 assurés sociaux

Contrairement à d’autres wilayas du pays, celle de Aïn Témouchent enregistre un énorme retard dans la mise en application de la carte «Chiffa». Seul le chef-lieu de la wilaya est presque à 100%, vu le nombre de dossiers déposés et traités à travers les trois antennes CNAS de la ville. Par contre, au niveau des autres daïras, les assurés sociaux continuent à faire la sourde oreille à l’appel de leurs caisses pour le dépôt de leurs dossiers pour se faire délivrer la carte «Chiffa». A Béni Saf, 80% des assurés ont déposé leurs dossiers contre 60% seulement à Hammam Bouhadjar. Un retard est signalé au niveau de la daïra d’Aïn El-Arba où le nombre des dossiers déposés n’a pas encore atteint les 50%.
A signaler que la wilaya d’Aïn Témouchent compte quelque 100 mille assurés sociaux alors qu’il n’existe que 10 mille cartes de «Chiffa» disponibles. Un nombre donc très insuffisant pour pouvoir subvenir aux besoins des nombreux assurés sociaux qui attendent avec impatience la mise en application définitive de cette carte qui, selon plusieurs d’entre eux, est avantageuse à plus d’un titre. Une exécution rapide de leurs dossiers de maladie, plus de chaînes harassantes au niveau des antennes de la CNAS respectives et surtout l’obtention rapide des médicaments et à moindre frais, conformément à la réglementation en vigueur.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman