11 cantines et réhabilitation de 96 établissements

En prévision de la rentrée scolaire 2009-2010, la wilaya d’Aïn Témouchent a retenu pour le secteur de l’Education 11 opérations, inscrites à la réalisation pour une autorisation de programme (AP) de 1,6 milliard de dinars, dont une partie sera consacrée aux réajustements de plusieurs projets. Tamzoura, commune frontalière avec la wilaya d’Oran et de Sidi Bel-Abbès, et qui se trouve à plus de 50 km du chef-lieu de wilaya d’Aïn Témouchent, va avoir son propre lycée, un établissement de 800 places pédagogiques. Cette structure va alléger sensiblement le lycée de Aïn El-Arbaâ et est venue à point nommé pour subvenir aux besoins urgents de pas moins de 20 douars, en plus des fermes, en matière de scolarisation et de prise en charge effective des problèmes de restauration de transport et d’internat pour les élèves intéressés.
L’autre lot important inscrit au programme est la réalisation de 11 cantines scolaires modulaires (100 à 200 repas) à travers les localités déshéritées des communes éparses et douars. Il ne faut pas perdre de vue que la pauvreté ne s’installe pas uniquement en milieu rural comme beaucoup de gens pensent mais, parfois, elle est plus expressive en milieu urbain. Une indication capitale qui incite les responsables du secteur à faire d’autres prospections au sein des populations des écoliers et lycéens. Par ailleurs, il ressort du plan d’action de l’année 2009 que 96 établissements scolaires seront pris en charge en matière de réfection, aménagements et rénovations à l’issue des dégâts occasionnés par les dernières intempéries enregistrées et dont les travaux devaient être quantifiés et estimés. Au titre de ce programme, il est prévu la réalisation de trois demi-pensions à Bouzedjar, Aïn Kihal et Sidi Safi et une salle de sport au lycée Maghni d’Aïn Témouchent. Il est souhaitable que ces infrastructures connaissent un taux de réalisation appréciable et devraient être réceptionnées avant la rentrée 2009-2010. Les entreprises algériennes et locales arrivent maintenant à respecter les délais, et c’est bien, mais le plus important qu’il faut réussir sans faille sont la qualité des travaux et celle des équipements largement contestées lors de la dernière visite du ministre.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman