1.256 permis de conduire retirés en 2008

Les statistiques nationales en matière d’accidents de la circulation sont effrayantes et suscitent de plus en plus des inquiétudes diversement formulées par les uns, des préoccupations différemment exprimées par les autres et des interrogations amplement évoquées par d’autres encore. Présentement, l’on parle de phénomène national ressenti quasiment de la même manière à travers l’ensemble du territoire national : il cause des hécatombes des plus douloureuses qui laissent le sage inquiet, le savant préoccupé et l’érudit pensif. L’on a cru que le renforcement des textes régissant le code de la route par d’autres plus rigoureux et «répressifs» sur les plans des délits et des contraventions, allait apporter des solutions rapides et efficaces, allant dans le sens de l’atténuation du phénomène dans son ensemble. Mais cela, a priori, n’est pas le cas car les statistiques établies par les forces de l’ordre le montrent assez bien et contredisent les thèses établies et vantées, si l’on ose dire ainsi, préalablement lors de la mise en application des nouveaux textes.
L’analyse des données statistiques de la sûreté de wilaya de Aïn Témouchent, un échantillon assez représentatif pour la région, peut intéresser nombre de responsables directement concernés et d’autres situés en amont et en aval de l’environnement des départements à charge de contrôler. Les infractions au code de la route en 2007 en milieu urbain étaient de 866 cas, contre 905 en 2008, soit une augmentation de 39 cas, représentant un taux de + 4,3%. Les mises en fourrière enregistrées en 2007 s’élevaient à 409 unités, contre 461 en 2008, soit une hausse de 11,3%. Les retraits de permis de conduire comptabilisés en 2007 étaient de 715 cas, contre 1.256 en 2008, soit une hausse de 43,0%.

Source : Quotidien-Oran

4 Comments

  1. Kamel dit :

    Salam
    Comment developper des contrôles, avec une sévérité accrue des sanctions quand 1-le non respect du code de la route (exces de vitesse) 2-manque de panneaux et etat de route (qualite et quantité) 3- nombre galopant des vehicules?

    Répondre
  2. sufat dit :

    LA LOI EST APPLIQUEE SEULEMENT 3LA EL GUELLIL….

    LES POLICIERS NE RESPECTENT MEME PAS LE PORT DE LA CEINTURE DE SECURITE…ET LE MALHEUR QUAND ILS SONT EN CIVIL
    ….القانون فوق الجميع…

    Répondre
  3. houari dit :

    helas chez nous , les serviteur de la loi eux meme ils ne l,aplique pas . car ils son فوق آلقآنــــــــــــــــــــــــــــــــــن

    Répondre
  4. Kamel dit :

    Salam

    Malgré les efforts déployés par le corps de sécurité pour réduire le nombre des accidents, l’on relève tout de même une augmentation des accidents. L’absence d’une culture de la circulation chez les conducteurs et le non-respect du code de la route sont parmi les causes principales des accidents enregistrés (selon le commandement de gendarmerie).
    Les principales causes de ce phénomène sont aussi l’inconscience et l’irresponsabilité avérées des automobilistes,

    Nombre de tués par million d’habitants en algerie? nombre de tués par milliard de kilomètres parcourus en Algerie?
    L’Algérie vient en troisième position mondialement en termes d’accidents de la circulation et de nombre de victimes. Elle enregistre 82 morts pour chaque 100 000 véhicules.

    En vue de réduire le nombre d’accidents de la circulation
    -La gestion du réseau routier (sollicités: communes, constructeurs, entreprises de transport et usagers)
    -Le contrôle technique des véhicules automobiles et la mise en place
    -La formation des apprentis conducteurs, doit etre plus rigoureuse et plus moderne (diapositives et ordinateur
    -Le port de la ceinture de sécurité obligatoire
    -De réprimer sévèrement les infractions routières..(….en attendant les éthylomètres antidémarrage et les limitateurs de vitesse)
    -Le coût soit élevés (devient un luxe) pour l´obtention du permis de conduire.

    Sachant (inclus moi meme)
    Le respect des dispositions du code de la route est obligatoire pour beaucoup de considérations:
    -Préserver, à savoir : la vie, la raison, les biens, l honneur et la foi
    -le respect des dispositions du code de la route est une habitude conforme aux bonnes mœeurs-

    Enfin, craignons Allah le Très Haut dans toutes nos affaires. Souvenons-nous que nous subirons des comptes sur ce que nous avons fait ou aurions dû faire. Il n’y a ni moyen ni force qu’en Allah, le tout puissant.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman