20% des transfos connectés au système micro Scada

sonelgazLa direction régionale de la Sonelgaz d’Aïn Témouchent avait lancé, pour rappel, il y a à peine trois ans, l’opération de renouvellement des câbles existants par des câbles torsadés, qui présentent l’avantage d’être bien protégés. Elle vient de compléter son réseau par le système de surveillance et de manœuvre à distance micro Scada, qui équipe à ce jour, 20% des postes transformateurs du territoire. L’opération de renouvellement des anciens câbles qui ciblait tout le territoire de la wilaya, fut décidée, rappelle-t-on, suite aux pannes fréquentes de courant provenant de lignes défectueuses. A ce jour, les services de la Sonelgaz estiment son taux d’avancement à 75%.
Entre-temps, des milliers de mètres de câble électrique continuent à être volés dans plusieurs communes, ce qui a entraîné des surcoûts estimés à des centaines de millions de cts. De plus, cette institution fait face à la multiplication du nombre d’usagers en électricité et en gaz, aussi bien au niveau domestique qu’industriel. Le réseau de distribution d’électricité, géré par la direction régionale de Aïn Témouchent s’étend sur 1.162.852 km linéaires (km/l) en moyenne tension (MT) et sur 1.263.855 km/l en basse tension (BT). Ce réseau est alimenté à partir de deux sources d’énergie, le premier poste étant situé à Aïn Témouchent et le second à Béni-Saf. Le maillage du réseau électrique passe par des nœuds de connexion répartis entre 03 postes (MT), implantés respectivement, à El-Malah, Hammam Bouhadjar et El-Amria. Par ailleurs, sur les 967 postes transformateurs desservant en MT et BT toute la wilaya, on compte 300 postes dits de «livraison», 644 de distribution et 23 postes dits «mixtes».
La réhabilitation du réseau a impliqué la réduction des longueurs de départs et l’amélioration de la desserte électricité, avec l’introduction de nouveaux équipements qui adhèrent aux normes internationales de distribution d’énergie électrique. La modernisation du réseau a facilité son exploitation pour la direction régionale de Temouchent, en raison des nombreux avantages qu’elle recèle, parmi eux, une application satellite au Scada, l’évaluation précise de la situation du réseau, la supervision et le contrôle en temps réel, la gestion des appareils clients, l’application du programme d’analyse de sécurité et de prévision et enfin la télé-relève des compteurs. Autrement dit, à l’avenir, la consommation de chaque abonné sera déterminée à distance avant de lui établir sa facture. L’autre avantage est que le système micro Scada facilite les manœuvres à distance sur le réseau et permet aux équipes de la Sonelgaz de détecter et d’identifier avec précision et en temps réel, les pannes électriques qui peuvent se produire localement.
De même, on peut même isoler les lignes défectueuses à partir du centre de contrôle, ce qui facilitera l’orientation des équipes d’intervention et de maintenance. A signaler qu’à ce jour, 20% des postes transformateurs sont seulement connectés au système micro Scada. Le seul bémol qui altère quelque peu cette symphonie est que la wilaya d’Aïn Témouchent attend toujours le montage de sa centrale électrique, qui lui permettrait de se passer dorénavant de l’énergie livrée à partir d’Oran d’une part et de Tlemcen d’autre part.
Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman