2.000 fausses coupure de 100 dinars saisies

Suite à une information parvenue à la Sûreté de wilaya de Aïn Témouchent, faisant état de la présence de deux (02) Maliens venus d’Oran pour proposer à un citoyen de la ville l’achat de fausses coupures de 100 Da, une enquête a été aussitôt ouverte. Selon la même source, ces faussaires subsahariens qui sont domiciliés à Oran, avaient fixé à leur «client» un rendez-vous à Oran même où devait avoir lieu la transaction. Ayant eu vent de l’adresse du lieu prévu pour cette opération, en l’occurrence le jardin public face au Palais des Sports, les policiers témouchentois s’y sont déplacés et, accompagnés de leurs collègues oranais, ils auraient épinglé les deux faussaires qui attendaient leur «client» présumé, avec un cabas à la main.
La fouille du cabas saisi a révélé qu’il contenait pas moins de 2.000 billets de couleur… rose, déjà coupés aux dimensions d’un billet de 100 dinars algériens et qu’il suffisait ensuite, selon eux, de tremper dans un produit chimique qu’ils se faisaient fort de procurer à leur client, pour leur donner la teinte définitivement bleue qui convient au billet de 100 Da.
Selon la même source, ces 2.000 faux billets étaient destinés à un Algérien, en échange de 1,5 million de cts, en vraie monnaie algérienne. La police a bien lancé des recherches, pour appréhender ce dernier, mais apparemment l’oiseau s’est envolé et demeure activement recherché. L’enquête a révélé, par la suite, que l’un des deux faussaires maliens, était bien en situation régulière, contrairement à son comparse, entré clandestinement. Toujours est-il que les deux faussaires ont été présentés hier, lundi, devant le parquet du tribunal de Aïn Témouchent et écroués, en attendant leur comparution.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman