235 motos saisies en deux mois

Lors de sa dernière rencontre avec la presse, le chef de sécurité de la wilaya d’Aïn Témouchent avait dit qu’il allait consacrer des moyens pour mettre un terme au tapage causé aux citoyens par des motocyclistes ou le bruit lors de célébrations de mariages. Le dernier communiqué de la sûreté a fait état que durant les 15 premiers jours du mois sacré du Ramadhan, pas moins de 85 motos, grand et petit modèle, ont été saisies. Le mois d’avant, la saisie a touché 150 engins de ce type. Réellement, c’est quand les mis en cause roulent en groupe qu’ils constituent un réel danger pour la sécurité des citoyens et des automobilistes aussi. En ville, ils se positionnent dans une rue et se mettent à tourner sur un rayon de 100 à 200 m en actionnant à fond les accélérateurs dégageant des bruits insupportables surtout quand les tuyaux d’échappement ne disposent pas de silencieux. Beaucoup de motocyclistes arrêtés n’avaient pas des papiers en règle ou n’étaient pas dotés d’équipements (casque…) de sécurité.
L’an dernier des automobilistes auraient été agressés par des motocyclistes qui revenaient des plages pour aller à Sidi Bel-Abbès. Le commerce des motos a repris de la valeur et la considération dans les souks hebdomadaires. Par ailleurs, lors des soirées ramadhanesques, des jeunes des douars et villages, sans vie durant la nuit, préfèrent aller se défouler dans les grandes villes de la wilaya d’Aïn Témouchent.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman