240 logements sociaux locatifs à distribuer

Colère et exaspération des uns, tristesse et mélancolie des autres, interrogations et questionnements chez d’autres encore. Telle était la lecture simpliste qu’on a pu décrypter des doléances insistantes des postulants retenus pour des logements sociaux locatifs qui se demandent pourquoi les responsables concernés d’El-Malah et de Chaâbet El-Leham tardent à leur remettre les clés pour occuper leurs logements, tout en sachant que la quasi-totalité de ces derniers ont payé ce qui est demandé au préalable par l’OPGI.
Pour faire la part des choses et distinguer le bon grain de l’ivraie, d’une part, et pour être impartial en agissant en toute équité, d’autre part, on s’est rapproché des premiers magistrats des communes d’El-Malah et de Chaâbet El-Leham, ainsi que du directeur de l’OPGI de la wilaya de Aïn-Témouchent. Il ressort des propos recueillis que le retard occasionné est dû à plusieurs causes, à savoir que les commissions en charge de la distribution des logements devaient finaliser le travail en rapport avec les recours qu’il fallait traiter, au nombre de 15 à El-Malah et de 5 à Chaâbet El-Leham, selon le directeur de l’OPGI qui s’exprimait en présence du maire d’El-Malah. D’un autre côté, la distribution devait se dérouler mardi dernier pour les souscripteurs d’El-Malah, mais les intempéries qui se sont abattues dans la région depuis plus d’une semaine étaient la cause majeure, notait le directeur de l’OPGI, en plus des cas à reloger venant d’habitations précaires programmées à la démolition.
Ainsi, faute de disponibilité de bulldozer et en raison des conditions climatiques défavorables, l’opération a été reportée. Interrogé en aparté, le maire de Chaâbet El-Leham juge que le relogement se fera sans tarder dès que les conditions climatiques le permettront, cela avec l’autorisation du wali. Enfin, les 140 logements d’El-Malah et les 100 autres de Chaâbet El-Leham seront distribués dans un délai n’excédant pas une semaine, si toutefois les conditions climatiques le permettent, estiment le maire d’El-Malah et le directeur de l’OPGI.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman