2,5 milliards pour les grosses réparations scolaires

La commune de la ville de Aïn Témouchent mène actuellement une grande opération d’arrière-garde, visant de grosses réparations recensées dans 13 écoles primaires, par la commission technique désignée à cet effet par le P/APC. Ces réparations touchent en grande partie aux travaux d’étanchéité réclamés par la plupart de leurs directeurs d’établissement. Vient ensuite le remplacement des portes et des fenêtres, ainsi que la réalisation des bâches d’eau. A signaler qu’au niveau des 19 écoles primaires existantes au niveau de la ville de Aïn Témouchent, pas moins de 13 sont ciblées pour procéder aux travaux nécessités.
Parmi les écoles nécessitant ces grands travaux, il est permis de citer les établissements «Bekhit Bachir, Malek Haddad, Dinet, Nasreddine et Emir Khaled». Les travaux touchent à l’étanchéité, le changement des boiseries, la vitrerie, l’électricité, l’AEP, l’assainissement, l’élévation du mur d’enceinte et la peinture. A signaler que l’APC a sélectionné 9 entreprises pour la réalisation de ces travaux pour les achever très rapidement avant l’arrivée de l’hiver. On estime l’avancement de ces travaux entre 70% et 90%, les délais impartis devant courir jusqu’à la fin du mois de septembre courant. L’enveloppe allouée à ces réparations est de 2,5 milliards de cts.
A signaler que plus de 30% des écoles primaires témouchentoises datent de l’ère coloniale, surtout au niveau des communes, où leur état est considéré comme catastrophique. Aussi nécessitent-elles de grand travaux, et la première des choses qu’il faut enlever, ce sont les toitures en tuiles, pour les remplacer par des dalles en béton, pour en faire des blocs R+1 voire R+2, car les terrains d’assiettes se font rares de nos jours. Même s’il s’agit là d’une opération très coûteuse, elle est néanmoins rentable pour absorber les nouvelles générations d’écoliers.

Source: Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman