2ème journée omnipraticienne

Pour sa seconde sortie de l’année 2008, l’association des praticiens de la wilaya d’Aïn Témouchent a choisi de faire dans le pragmatisme en proposant des thèmes de pratique courante. Une douzaine de communications, toutes d’une qualité incontestable, ont marqué cette journée scientifique, qui a vu une large participation de médecins venus des quatre coins de la région. Le premier à intervenir, en l’occurrence le Dr Benguella, spécialiste en ORL, s’est penché sur le cancer du rhinopharynx (Cavum) particulièrement présent dans certaines zones dites endémiques comme le sud-est asiatique, le Maghreb et le pourtour méditerranéen.
La pathologie est sans rapport avec l’alcool ou le tabac. Elle est causée par plusieurs facteurs de nature virale, génétique, environnementale et alimentaire. Le Dr Mohand, spécialiste en rééducation fonctionnelle, a abordé pour sa part les malformations du pied chez l’enfant, en insistant sur l’importance de la précocité du dépistage et du traitement. Pied-bot, pied plat, anomalie des orteils… constituent des anomalies quand elles ne sont pas acquises à la naissance, et sont relativement surmontables grâce notamment à une panoplie de prothèses et à une rééducation adaptée.
Le « goitre en question », tel était l’intitulé de la communication d’une grande pertinence donnée par le Dr Roguieg, médecin interniste qui a souligné la fréquence de cette maladie avant de décrire les étiologies de l’hyperthyroïdie et de s’appesantir sur un algorithme décisionnel du goitre destiné à orienter le diagnostic et la prise en charge du malade. Ce fut ensuite au tour du Dr Elaoufi, pédiatre, de présenter dans un style original des cas cliniques qu’il a eu à affronter dans la pratique quotidienne. Usant du « feed-back », il a su capter l’intérêt en incluant une touche de fraîcheur a son exposé. Lui succédant après la pause café, le Dr Baghdadi a soumis à l’assistance le Quiz HTA/ESH 2007, en d’autres termes les critères les plus récents adoptés par les pays européens pour mesurer l’hypertension artérielle et les classifications y afférentes.
Une communication hautement instructive que le cardiologue a ponctuée d’explications sur l’auto-mesure, la Mapa (mesure ambulatoire de la pression artérielle) les facteurs de risque etc.… En fin de matinée, le Dr Ghefari, pédiatre à Mecheria, et le Dr Boudghen, chef de service de dermatologie au CHU de Tlemcen, ont évoqué respectivement la question de la prescription du lait infantile et le problème des mycoses, deux sujets de préoccupation pour de nombreuses familles algériennes.
Durant l’après-midi, le Dr Smahi, pneumo-phtisiologue, a traité des affections broncho-pneumopathies obstructives, particulièrement propices en période hivernale. Une foule d’informations qui seront certainement utiles aux médecins généralistes. Prenant le relais, le Dr Aboubakr, chef de service de gynécologie au CHU de Sidi Bel-Abbès, a animé deux communications, l’une portant sur le cancer du sein et la seconde sur la contraception. L’intervenant a mis l’accent sur les méthodes de dépistage du néo du sein et les traitements en cours, avant de développer les règles de la contraception. Les deux derniers exposés, ceux des Dr Djebbar, rhumatologue à Oran, et Ziouèche, pédiatre à Ghazaouet, ont concerné les douleurs neuropathiques de l’adulte et l’énurésie qui, selon le spécialiste, est due davantage à des dérèglements organiques qu’à des troubles psychologiques comme on a pu longtemps le croire. Les débats de la journée, confiés aux Drs Hassaïne et Guenaoui en leur qualité de modérateurs, furent pleins d’enseignements.
L’association « Numidia » fête son troisième anniversaire et compte faire de la formation de haut niveau son principal credo. Son président actuel, le Dr Benamara, se déclare très satisfait des résultats obtenus jusqu’ici malgré le handicap des moyens. L’association, qui est à la veille de son renouvellement, a pu mobiliser la corporation autour d’objectifs communs tout en, comme l’a précisé son mentor, « faisant montre de cohésion, de compétence et de fraternité ». « Numidia » s’est impliquée sur le plan social en dégageant une aide aux sinistrés de Ghardaïa, et récemment aux victimes des inondations de la localité de Aïn Kihal. Elle envisage d’enrichir son programme d’action en ciblant les personnes du 3ème âge. Bon vent alors, pour le navire « Numidia » !

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman