3.553 PME dont 1.621 dans les services

Un atelier régional ouest s’est tenu hier, à Aïn Témouchent, autour du système d’information économique et statistique (SIES), circulant au sein du secteur de la PME et de l’Artisanat, et où l’on relève 3.553 PME employant 23.505 personnes, avec une forte prépondérance pour les PME de services au nombre de 1.621, suivies des 1.087 PME du BTP. Ont pris part à cette rencontre, rehaussée par le concours du SG du ministère de tutelle, Guennoun Lakhdar et du wali d’Aïn Témouchent, Bouderbali Mohamed, pas moins de 12 directeurs de la PMEA venus des wilayas de l’Ouest. Dans son allocution d’ouverture, le wali a mis en relief l’importance de l’information, «outil de base nécessaire à tout développement économique», tout en rappelant «les opportunités qu’offre la wilaya d’Aïn Témouchent, située à la croisée de trois importantes wilayas», dont celles de Tlemcen et d’Oran.
Prenant le relais, le SG du ministère a fixé l’objectif de son département, «longtemps négligé et considéré comme un simple bureau voulant arrêter une carte nationale de la PME. Une carte visant pourtant à exploiter rationnellement les potentialités naturelles et humaines, pour orienter et injecter les investissements, en se basant sur les informations et les statistiques…», dira-t-il en substance.
Pour sa part et en ouverture de l’atelier programmé, le directeur de la PMEA de la wilaya d’Aïn Témouchent a présenté le SIES local, selon lequel cette circonscription compte 3.553 PME dont 25 publiques, employant 23.505 personnes. Quant aux secteurs d’activités dominants, sont classés en tête les produits de services avec 1.621 PME, suivis du BTP avec 1.087 PME, dominées par des TPE (très petites entreprises) et recrutant moins de 10 personnes chacune. Ces PME sont localisées dans les sept (7) communes respectives de Aïn Témouchent, Béni-Saf, El-Amria, Hammam Bouhadjar, Chaâbet El-Leham, El-Maleh et Aïn El-Arba. L’on remarquera que la région sud reste défavorisée, à l’instar des communes montagneuses de Aïn Kihel, Aghlal ou Aougbellil. Quant à l’Artisanat, il enregistre l’activité de 11 artisans seulement dans le domaine traditionnel.
En somme, si les PME ont augmenté de 39% depuis 2003, cette croissance étant de 7,5% pour l’artisanat, reste à déplorer la faiblesse des PME activant dans le domaine agroindustriel, ce qui est en contradiction flagrante avec la vocation agricole de la wilaya d’Aïn Témouchent, et ce, jusqu’à preuve du contraire.

Source : Voix-Oranie

2 Comments

  1. mansour houari dit :

    merci pour ces informations de notre belle region bravo et longue vie a votre site.

    Répondre
  2. si t’es bien mansour houari de el amria fais moi signe si non salut a toi mansour houari. :lol:

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman