3ème suicide par immolation en trois semaines

Un jeune technicien dénommé G.M. âgé de 28 ans a tenté de mettre fin à ses jours ce samedi dernier, en s’immolant par le feu. Si les secouristes sont arrivés à éteindre le feu qui le dévorait, son cas jugé désespéré a nécessité son transfert au CHU d’Oran. Selon le chef de la brigade de gendarmerie d’Aïn Témouchent, ce dernier samedi à 13h00, ses services ont été alertés par des citoyens, qui déclaraient avoir vu le dénommé G.M. s’asperger d’essence et craquer une allumette, alors qu’il se trouvait à la ferme Affifi Driss d’Aïn Témouchent. Les gendarmes ont été immédiatement envoyés sur les lieux, en compagnie de la protection civile. Le temps d’arriver et d’éteindre le feu qui consumait son corps transformé en torche vivante, les flammes en avaient déjà dévoré une partie. Transféré dans un premier temps vers les UMC de l’Hôpital Ahmed Médeghri d’Aïn Témouchent, il sera orienté vers le service des grands brûlés du CHU d’Oran, comme l’exigeait la gravité de son cas qui présentait, selon des sources médicales, des brûlures au 3ème degré. Selon les premiers éléments de l’enquête, le jeune supplicié orphelin de ses deux parents, habitait dans une cité de la ville et traversait une période de très dures difficultés d’ordre social. La population riveraine et témouchentoise en général, est fortement ébranlée par cette cruelle pratique, d’autant plus que le phénomène du suicide
par immolation, très rare auparavant dans la région, vient d’enregistrer son troisième cas, en l’espace d’une vingtaine de jours seulement à l’échelle de la wilaya.

Source : Voix-Oranie

One Comment

  1. Lilou dit :

    Ces jeunes ont besoin d’une structure: écoute, psy, aide financière!

    Aidons ces jeunes, que Dieu leur donne la patience de surmonter leurs difficultés. amine

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman