468 millions détournés à la CNAS

Le juge d’instruction près le tribunal de Témouchent a auditionné, avant-hier, 40 personnes, 15 employés dont un chef de section de la CNAS de Témouchent et 25 assurés sociaux. Au terme de cette audience qui a duré jusqu’à 4 heures du matin de ce mercredi, le chef de section a été écroué tandis que les autres mis en cause ont bénéficié de la liberté provisoire. Rappelons que la police avait procédé à une enquête qui a duré plusieurs jours sur un trou financier constaté à la CNAS du chef-lieu de wilaya.
Ce détournement a été estimé par la suite à 468 millions de centimes. Les enquêteurs ont également découvert que les assurés impliqués, aussi bien ceux qui ont déposé des dossiers de congés de maladie que ceux qui ne l’ont jamais fait, avaient reçu, chacun, entre 4.000 et 500.000 DA d’indemnités, à charge pour eux de partager le pactole avec leurs complices. Les 15 fonctionnaires indélicats usaient, pour mener à bien leurs combines, de faux et usage de faux afin de gonfler le montant à verser à l’assuré «bénéficiaire».

Source : Voix-Oranie

3 Comments

  1. MOHAMED dit :

    Pour ses mafeteurs , le guain facil et vivre riche aux dos des autres hamdollah il ya la securiter qui fait son travail.

    Répondre
  2. Jules ferry dit :

    La CNAS c’est de la merde et ça ne fout rien a Témouchent.

    Tous en prison et arretez de faire les malins avec cos statuts particuliers..

    Prière de transmettre le message a qui de droit.

    Répondre
  3. Mohamed deza dit :

    Ils détournent 480 millionsde centimes et s’en sortent à bon compte.Ils détournent l’argent des assurés sociaux et on les laisse en liberté N’est-ce pas là une forme d’encouragement à la délinquence et au banditisme contre lequel l’Etat doit lutter sans cesse pour nettoyer le pays de cette vermine qui gangrène la société :mrgreen:
    Je suis en colère contre cette justice dont la vitesse est à géométrie variable :twisted:

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman