50.000 véhicules transitent quotidiennement

Selon les services de la gendarmerie de la wilaya de Aïn Témouchent, plus de 50.000 véhicules, tous types et tonnages confondus, déferlent chaque jour sur les routes de ce territoire, les plus empruntées étant la RN35, la RN02 et à un degré moindre la RN96, reliant Béni-Saf à Sidi Bel-Abbès via Témouchent. Le dédoublement des deux premiers axes aidant, fait que la wilaya d’Aïn Témouchent n’a jamais connu auparavant un tel afflux de véhicules, qu’ont bien du mal à endiguer les services de la gendarmerie, obligés d’innover pour arriver à contrôler efficacement ce parc roulant.
C’est ainsi que le commandant du groupement de la gendarmerie de la wilaya de Aïn Témouchent a décidé de faire dresser pas moins de 9 barrages fixes, dont les éléments sont mobilisés 24h/24 au niveau de toutes les routes à grande circulation, notamment la RN02, menant d’Oran à Aïn Témouchent, le RN35 reliant la frontière Ouest à Aïn Temouchent, ainsi que la RN96 reliant Béni-Saf à Sidi-Abbès et passant par le chef-lieu de la wilaya témouchentoise. Tous ces grands axes ramènent à chaque saison estivale, un très grand nombre de véhicules, à l’instar de la RN96 qui draine la plupart des estivants venant du Sud et attirés par la fraîcheur maritime des côtes témouchentoise, oranaise voire mostaganémoise. A toutes ces immatriculations, il faut ajouter celles provenant d’Europe et ramenées par nos émigrés, séjournant habituellement en France, en Espagne, en Belgique, en Allemagne et pourquoi pas en Suisse.
Un flux global que le patron de la gendarmerie de la wilaya estime autour de plus de 50.000 véhicules/jour et dont les passagers ont besoin de l’assistance de tous les instants voire du secours de tous les éléments des services de sécurité et de la protection civile, chacun dans son secteur. Car, en plus de la sécurité des routes, ces citoyens viennent chercher la tranquillité, la paix et la sérénité, après toute une année de labeur stressant.
Quant aux gendarmes, ils assurent les visiteurs de leur soutien total en cas de panne ou d’erreur d’orientation. Mieux, par mesure de précaution, certains véhicules qui ont encore de longues routes à faire, restent passer la nuit juste à proximité du barrage fixe dressé par la gendarmerie, le temps que leurs conducteurs récupèrent de leur fatigue. Enfin, plus de 6.000 véhicules d’estivants déferlent, chaque week-end, vers les plages sécurisées de la wilaya, selon les mêmes sources, ce qui laisse penser aux responsables du secteur du Tourisme, qu’ils sont en mesure d’atteindre leur objectif, celui de dépasser les huit (8) millions d’estivants cette année, même si la saison estivale sera écourtée par la période du Ramadhan.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman