5.126 habitations précaires recensées

logementsEn application de l’instruction interministérielle n°10 du 03/01/2007, les services de l’OPGI ont évalué à 5.126 le nombre d’habitations vétustes dans les 28 communes que compte la wilaya. Réparties sur 28 sites occupant une superficie totale de 211 hectares, ces maisons insalubres abritent 5.982 personnes et datent pour la majorité d’entre elles de l’ère coloniale. La wilaya a bénéficié au cours des exercices 2006 et 2007, d’un quota global de 800 logements sociaux destinés à remplacer les bâtisses menaçant ruine. Ces actions ont concerné entre 2002 et la fin mai 2007, 1.144 habitations du même type ainsi que 23 autres ajoutées à la liste des 5.103 logements appelés à être démolis.
Par ailleurs, dans le cadre du programme d’aménagement du cadre urbain, près de 23 opérations menées au niveau de 161 sites ont été réalisées dans l’ensemble des communes. Les travaux ayant touché essentiellement le vieux bâti, les grandes cités et les lotissements sociaux, soit une population estimée à 130.000 habitants. A l’issue de l’année 2007, les localités d’Aïn Témouchent, Aïn Tolba, El Amria, Sidi Ben Adda, Chentouf Et Châabat El Leham ont vu leur PDAU révisé, tandis que 07 POS (plan d’occupation du sol) sont venus réglementer l’exploitation des espaces à Aïn El Beïda, El Khemis, Sidi Sohbi, Beni Khaled et Oued Berkèche. Par ailleurs, deux plans d’aménagement respectivement au douar Bentata (Sidi Safi), et au douar Douaïma (Hammam Bouhadjar), ont été approuvés au même titre que quatre autres études réalisées dans les daïras de Tamazoura et Béni-Saf.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman