600 millions pour achever le programme

Une enveloppe de « réajustement » de 600 millions de DA a été allouée à la wilaya de Ain Témouchent pour l’achèvement de tous les programmes et projets en cours dans le secteur de l’Education, a indiqué samedi le responsable de la planification du Ministère de l’Education nationale. Cette dotation servira, a-t-il signalé en marge de la visite de travail de M. Boubekeur Benbouzid, ministre de l’Education nationale dans la wilaya, tant pour le volet équipement des établissements scolaires que de leur gestion, ainsi que pour l’achèvement des projets en cours de réalisation dans la wilaya.
Le ministre a procédé, à cette occasion, à la pose de la première pierre de deux écoles fondamentales à El Malah et Beni Saf. Une troisième école a été lancée en réalisation à Ain Kihal, rappelle-t-on. Les autorisations de programme de ces projets varient entre 73 millions de DA (El Malah) et 81,16 millions de DA (Beni Saf). Des délais de 12 mois sont prévus pour la construction de ces établissements qui ont une capacité d’accueil de 600 places. M. Benbouzid a également procédé à la pose de la première pierre d’une demi pension de 200 rations alimentaires au niveau d’un CEM à Tadmaya, dans la commune de Oulhaça. Une enveloppe de 13 millions de DA a été allouée à cette structure qui sera réalisée en cinq mois. Le nouveau CEM de Tadmaya a été ouvert lors de la rentrée scolaire 2008/2009, à l’instar de celui de Beni Khaled (Beni Saf).
Le ministre avait entamé sa visite en inspectant le lycée Tafna de la commune de Hassi Ghella, où il a émis plusieurs réserves sur la qualité de la construction, l’absence de portes manteaux et d’estrades en bois, ainsi que le mauvais choix de l’équipement de chauffage. « Nos priorités pour l’instant concernent l’étanchéité, le chauffage et les portes manteaux », a-t-il précisé, avant d’ajouter: « Notre école républicaine doit apprendre les bonnes manières à nos élèves ».
Sur place, M. Benbouzid a pris connaissance d’un rapport sur la situation de son secteur dans la wilaya qui se caractérise, notamment, par un bon taux d’occupation des classes. Celui-ci varie entre 19 élèves/classe pour le primaire, 31 pour le moyen et 23 pour le secondaire.
« Les résultats des examens du Baccalauréat placent toutefois Ain Temouchent à la dernière place quant au taux de réussite à cet examen dans l’ouest algérien », a fait remarquer le ministre. La wilaya compte, par ailleurs, 102 cantines scolaires bénéficiant à 27.000 élèves, 32 demi pensions (5725 élèves) et seulement deux internats (1 CEM et 1 lycée) exploités sur ceux existants (167 bénéficiaires).
Au lycée de Sidi Ben Adda, le ministre a également émis des réserves quant à la qualité du bâti et des équipements des laboratoires, avant de mettre l’accent sur le coût de réalisation jugé excessif de l’établissement, qui a déjà nécessité une enveloppe de 211,5 millions de DA sans pour autant être achevé en matière d’équipement.Pour ce faire, une enveloppe de 40 millions de DA a été demandée. M. Benbouzid a demandé la levée de toutes les imperfections avant la réception de cet établissement de 1000/300 places.
Avant de clore sa visite, le ministre a assisté, à la bibliothèque « Malek Bennabi » du chef-lieu de wilaya, à l’émission inter-lycées, organisée toutes les semaines par la Direction de l’éducation en étroite collaboration avec la radio de Ain Temouchent. Cette émission a mis en concours les lycées de Oualhaça et El Malah.

Source :El Moudjahid

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman