90 micro-entreprises financées par l’ANSEJ

L’antenne de l’agence nationale de soutien à l’emploi des jeunes (ANSEJ) de Aïn Témouchent a contribué, depuis le début de l’année, à la création de 205 postes d’emplois permanents, apprend-on jeudi de son directeur, M. Abdelkrim Haddam. Ces postes d’emplois ont été générés, précise M. Abdelkrim Haddam, par 90 micro-entreprises qui ont été financées par l’ANSEJ sur un total de 223 dossiers de création de micro entreprises qui ont reçu une attestation d’éligibilité, durant la même période, par l’intermédiaire de l’antenne et de la commission locale d’évaluation et de financement (CLEF). Différents secteurs d’activités sont concernés par ces micros entreprises, dont l’industrie, le BTPH, l’artisanat et les services. 10 parmi les 90 projets lancés et qui représentent un investissement de l’ordre de 252,5 millions de Dinars, «ont été créés par des femmes», signale M. Haddam. Installée le 07 avril dernier, celle-ci a redynamisé le dispositif d’étude des dossiers, grâce à sa composante qui regroupe les différents partenaires, dont les banques.
Les projets, une fois validés, sont directement financés par les institutions bancaires», déclare-t-il, avant de rappeler qu’un cadre de l’ANSEJ assiste et accompagne les promoteurs. Au total, rappelle-t-on, 291 dossiers de création de microentreprises ont été déposés, depuis le début de l’année 2008, auprès de l’ANSEJ de Aïn Témouchent. Depuis le lancement du dispositif de l’ANSEJ à Ain Témouchent, au mois de février 1998, M. Haddam signale «la création de 4330 postes d’emplois » après le dépôt de 6.100 dossiers, dont 5.160 ont été éligibles.
1.520 accords bancaires sont recensés et 1400 projets ont été financés. S’agissant de l’extension des projets introduite depuis 2004, le responsable de l’ANSEJ a signalé que l’antenne a reçu 49 dossiers de demande de PME, dont 16 ont reçu un accord bancaire. 12 de ces projets d’extension ont été financés. «Il s’agit principalement de micro-entreprises de transport dont les promoteurs voulaient augmenter les capacités», précise-ton. Concernant enfin le programme des locaux à usage professionnel M. Haddam signale «l’absence d’engouement des jeunes en dépit de l’obtention de 65 pour cent de ces locaux par l’ANSEJ».

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman