A quand un plan de circulation ?

boulevard temouchentAlors que la ville de Aïn Témouchent est devenue insupportable aux conducteurs des véhicules, parmi eux des visiteurs qui ne connaissent pas les arcanes de la ville et éprouvent énormément de difficultés à se garer pour vaquer à leurs emplettes, le fameux plan de circulation tant attendu, se laisse toujours désirer. A vrai dire, ce problème est revécu à la même période estivale de chaque année, par des milliers de visiteurs, alors que les autorités promettent à chaque fois d’élaborer un nouveau plan de la circulation pour éviter les encombrements de la circulation à l’intérieur de la ville.
Les plus mécontents de tous sont les «taxieurs», pour qui c’est vraiment impossible de faire une course dans les délais acceptables, tellement les routes sont saturées. Souvent, il faut attendre plusieurs minutes pour franchir un seul carrefour, avant de buter sur le suivant et ainsi de suite, les moteurs chauffés à blanc sous une chaleur infernale, qui oblige beaucoup de voitures à se ranger, la lampe de la température ayant viré au rouge, avant que leur radiateur ou une durite ne rende l’âme. Cela revient à faire du surplace, tout en gaspillant de l’essence, sans compter le taux de pollution qui monte en flèche. Dans tout cela, il ne faut pas croire que les agents de la circulation soient à la fête. Ils sont même les premiers à en subir les effets sous une chaleur accablante.
Malgré les gros renforts venus les aider dans leur tâche, ils rencontrent énormément de problèmes avec les stationnements bilatéraux dans les rues, au moment où des dizaines de terrains sont nus depuis le séisme de 1999 et pourraient servir d’aires de parking. Malheureusement, la situation juridique de ces terrains n’a pas été résolue jusqu’à ce jour.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman