Accession du CRT en Inter-régions

crt temouchentAprès une année d’enfer, les Témouchentois du CRT peuvent s’offrir des moments de liesse et de joie pour avoir retrouvé un palier, qu’ils avaient quitté, il y a une année, suite à une bêtise humaine. Ce fut une saison de purgatoire, où les rencontres se ressemblaient par leurs difficultés. Il faut reconnaître, à ce sujet, que le Chabab de Témouchent a dû attendre l’avant-dernière journée du championnat pour arracher, définitivement, son ticket d’accession en Inter-régions. Pourtant, tout semblait faire croire que le club cher à feu Siki aurait certainement beaucoup de mal à retrouver ce palier. L’équipe phare de la cité de Sidi Saïd a terminé la saison avec 71 points au compteur, à 4 longueurs d’avance sur son dauphin, qui n’est autre que son voisin du Zidoria. Le duel, annoncé depuis la phase retour entre ces deux formations, a fini par revenir au CRT, qui a confirmé, toutefois, sa supériorité à la fin de la phase aller, séparé de son poursuivant immédiat de 15 points d’écart. Les coéquipiers de Briki ont placé la barre haute, durant le parcours du championnat, gagnant 22 rencontres pour 5 nuls et ne concédant que 3 défaites. Le compartiment offensif s’installe en seconde position avec 48 réalisations, après celui de Zidoria, tandis que le compartiment défensif a encaissé 17 buts et est classé à la 2ème place.

equipe crt

Leader incontesté de la Régionale I, l’équipe témouchentoise a connu, quand même, quelques mésaventures, tout au long de cette saison. Le comportement, parfois antisportif des supporters, a contraint les instances dirigeantes de la Ligue régionale de sanctionner le CRT par des matchs à huis clos. D’ailleurs, les «Rouge et Blanc» ont été pénalisés par six fois. En dépit de toutes ces sanctions, le duo Bendoukha-Bencheriet, principal artisan de l’accession, était tout indigné pour permettre au CRT d’atteindre son but.
Misant sur des jeunes à l’image de Mellouk, Mokdad et Cie, le staff technique a eu, finalement, raison pour avoir fait confiance à ses jeunes entourés du vieux routier Senouci, auteur d’une saison remarquable. La machine témouchentoise s’est distinguée, aussi, par la présence d’un défenseur pétri de qualités techniques et physiques, à savoir Briki dit «Picsou ». Ce jeune talent de 24 ans en a fait voir de toutes les couleurs à ses adversaires. Ces derniers, chaque week-end, voulaient faire tomber le CRT, au moins pour l’honneur, vue sa position de leader.

Aziz Mezouar (président)
«Le Chabab doit retrouver sa prestance»

Pour sa première expérience à la tête du Chabab de Témouchent, le président de section, M. Aziz Mezouar, se targue d’être parvenu à relever le défi en offrant aux fans des «rouge et blanc, une accession fort bien méritée. «Si le CRT a arraché le titre, le mérite, dit-il, revient aux sacrifices déployés durant toute la saison par les joueurs, les staff technique et médical, l’ensemble des dirigeants, le public ainsi que tous ceux qui ont contribué de près ou de loin à la réalisation de cette
prouesse». Et d’ajouter: «maintenant que le CRT a rejoint l’interrégions nous ne comptons pas nous arrêter en si bon chemin. Au regard de son standing, le Chabab mérite au moins d’évoluer en Division deux. Pour l’instant, nous continuons à savourer les délices de notre exploit tout en pensant aux regrettés Siki et Djems. Enfin, je tiens à remercier vivement notre public, lequel nous a soutenus jusqu’au dernier moment du championnat. Malgré les entraves liées surtout aux finances, le CRT doit tout de même retrouver sa prestance».

Bendoukha (entraîneur CR Témouchent)
«Notre contrat est rempli»

En faisant appel à ses services au début de cette saison, les dirigeants du Chabab de Témouchent avaient vu juste puisque le coach Bendoukha, de par son savoir-faire, est parvenu à redonner confiance à un groupe en proie alors au doute, notamment après sa rétrogradation. Après la saignée, le driver du CRT a réussi à composer un groupe soudé, solidaire et discipliné à souhait, dont la force résidait au niveau du mental. Cette soif de la gagne et l’envie de bien faire ont boosté les « rouge et blanc » à s’évertuer pour redorer le blason d’un Chabab en perte de certitudes. « En dépit des difficultés, nous dira Bendoukha, auxquelles a fait face le CRT depuis l’entame, notre équipe est à créditer d’un parcours extraordinaire.
En ce qui me concerne, je suis très fier d’avoir réussi à relever le défi. Notre travail a fini par payer ». Sur une question ayant trait à son avenir à la tête du CRT, Bendoukha s’est montré plutôt évasif, en affirmant qu’il prendrait une décision au moment opportun quoiqu’il n’écarte pas son désir de revivre d’autres moments de joie avec le Chabab.

Bencheriet Noredine (co-entraîneur)
«Notre consécration
est amplement méritée»

Très ravi d’avoir réussi à décrocher un titre historique avec le Chabab de Témouchent, l’adjoint de Bendoukha, Noredine Bencheriet s’est dit également enchanté d’avoir honoré ses engagements vis-à-vis de son club formateur. Sur le parcours du CRT, ce jeune cadre de la DJS nous dira, en substance, que cette consécration est le fruit d’un travail de longue haleine.
«Durant toute la saison, a-t-il ajouté, notre équipe a tourné avec un effectif réduit. Nous avons énormément souffert, notamment en fin de parcours, où plusieurs facteurs ont eu un impact négatif sur le groupe, tels la saturation, la pression, l’arbitrage, etc. Je dédie, pour ma part, ce sacre à tous les supporters du CRT. Je tiens à remercier, par ailleurs, les dirigeants du Chabab pour la confiance placée en moi et je leur promets de donner le meilleur de moi-même pour tenter de propulser le club cher au regretté Siki vers l’avant», a-t-il conclu.

Tabti Abdelkrim (défenseur)
L’assurance tout risque

Auteur d’une saison somptueuse, le défenseur axial du Chabab de Témouchent, Tabti Abdelkrim s’est distingué par sa détermination et, en particulier, par sa pétulance. Associé à Belghalia, sa présence au niveau de la charnière centrale s’est avérée rassurante à plus d’un titre. Sa force réside dans la lecture du jeu de l’adversaire : L’anticipation. Il a aussi cette faculté de museler les attaquants les plus redoutables en les empêchant de s’exprimer comme ils l’entendent. Pur produit du Chabab, Tabti excelle également dans le jeu aérien. Sa lucidité lui permet par ailleurs d’être présent là où il faut et au moment où il faut. Il jouit d’une chronologie détaillée parfaite. Très discipliné
dans son jeu, il brille aussi par ses tacles réguliers. Bref, il répond en somme aux exigences du football moderne. Il jouit, en outre, de l’estime de tous les fans du CRT, lesquels lui prédisent, à l’unanimité, un avenir radieux. Très ravi d’avoir réussi à retrouver l’Interrégions, Tabti souhaite rempiler à condition, dit-il, d’être estimé à sa juste valeur.

Hamid Mokdad (milieu de terrain)
«Nos efforts ont été récompensés»

En compagnie de son frère cadet Chafik, Nitou et autre Tabti, Hamid Mokdad est l’un des rares joueurs ayant préféré continuer l’aventure avec le Chabab de Témouchent même après sa rétrogradation à l’issue de la saison 2006-2007. En restant fidèle à son club formateur, l’inusable demi récupérateur du Chabab confirme ainsi son attachement aux couleurs chères au regretté Siki et s’érige désormais comme étant l’un des cadres sur lequel l’entraîneur Bendoukha compte énormément. Parlant du parcours du CRT, Mokdad nous dira: «Dieu merci, nos efforts ont été récompensés. Cela n’a guère été facile dans la mesure où nous étions l’équipe à battre par excellence. Nos adversaires étaient doublement motivés pour stopper notre élan.
Fort heureusement, nous avons réussi à asseoir notre suprématie en creusant l’écart sur nos poursuivants. Aussi je félicite mes coéquipiers, les staffs dirigeant et technique pour les sacrifices consentis durant toute la saison. Je dédie cette prouesse au public».

Source : Echo-Oran

12 Comments

  1. samy dit :

    BRAVOO pour notre equipe chere, et felicitation pour son retrouvaille de l inter region.
    le redacteur a bien commence son article par dire les 4 facettes de la verite sur le deroulement de ctte saison;Après une année d’enfer ,suite à une bêtise humaine.
    Il faut reconnaître, CRT a dû attendre jusqu`a la fin du championnat pour acceder a sa place.et ne pas oublier que grace a Zidoria et Zidoria seul, donc le CRT n`a confirmé aucune supériorité puisqu`à la fin de la phase aller,il avait 15 points, puis a la fin il avait la sueur froide.De toute facon le Zidoria etait meilleur aussi bien en offensif qu`en defensif.
    Leader incontesté;NON, il faut appele le chat par son nom, et non pas jeter des fleurs gratuitement ceci n`est pas bien pour le Club.
    Bendoukha n`etait pas le veritable artisan de cet exploit , il faut plutot rendre hommage a l`equipe de Zidoria et son merbeilleux public qui q donne au long de cette annee un climat de competivite et de sportivite, car la face cachee de ICEBERG et bel et bien l`existance de Zidoria qui a donne en fait un climat de challenge et competivite.Bendoukha vous dites combien de temps il veanait a temouchent pour les entrainemet 2 ou 3 fois par semaine vous croyez c`etait suffisant pour une equipe qui essayerai de retrouver sa place qu`il a perdue.
    Il me semble que notere club Cher CRT doit revoir ces calculs sur plusieurs asoet en commecant par sa composante des joueurs et le staff technique.Ces joueurs etaient les memes durant toute la saison, aucune releve, aucune opportunite pour les plus jeune.Alors dis moi;Ou sont le/les joueurs qui ont immerges et sollicites par des grands clubs de la D1/D2?, a ma connaissance aucun.Donc ou sont les fruits de Bendoukha?
    En revanche , je tiens a saluer le vieux remarquable Senouci qui q donne de tres bonmnes prestations a chaque rencontres Bravo et je le souhaite tout le bonheur.
    je saisi cette opportunite pour saluer egalement Aziz Mezouar (président)
    pour son courage en qualite de debutant dans cetype de combat plein de challenege et qui n`est pqs aussi facile qu`en imagine, il etait entre les deux feux;Une equipe livree a elle meme apres une BAETISE HUMAINE et un public tres exigeant, il a pu releve ce challenge .Je dirai Bravoooo,par contre c`est a toi (AZIZ) qui merite d`etre le vrai ARTISAN de cettte accession.

    le CRT a arraché le titre, c`est maintenant que le veritable travail commence. le Chabab ne mérite pas d’évoluer en Division deux, mais plutot c`etait au moins sa place en D1.
    Il faut qu`on soir reconnaissant au moins une fois dans notre vie et dire,on doit remercier vivement Le ZIDORIA et son public, lesquels ont donne un climat de challenge durant toute la saison et il etait tres fructuex n`est ce pas?

    Bendoukha? et son savoir-faire? une equipe avec 15 points a la phase aller se retrouve arracher et difficilement l`accession avec 4 p`tits point.Regardezle JSK par exemple il a fini par la meme lomgueurs et il etait champion bien avant la fin de la saison n`est ce pas?S`il a un savoir faire, il ne vient pas a temouchent car moins jeunes que lui son deja a la tete du MCO.
    Je dois dire que le CRT doit revoir bien ces calculs en matiere de joueurs et Staff technique, l`equipe n`est pqs seulement de jouer les 1 ers roles dans le championnat , mais `egalemenunt une pouponniere des grands Joueurs de l`elite qui n`etait pas vraiment son cas cette annee, contrairement a ZIDORIA son rival voisin.Le Public temouchentois est tres exigeant, il aime son club j`apprecie cet amour , mais pas au rendre la vie difficile a son club par les Huit clos
    Je crois j ai contribue objectivemet par ces mots, j`espere qu`ils seront pris en considerations par les fans de CRT;( Je sais que la verite n`est pas toujours bonne, elle blesse egalement, mais ayant le courage de la confronter).

    CORDIALEMET et Bravoo a CRT et son president Aziz

    Sami

    Répondre
  2. admin dit :

    bien dit sami
    personnellement j’ai rien contre le zidoria et si il n’y a pas d’articles sur le site c’est parce que le journaux ne parle plus de cette équipe (je ne sais pas pourquoi ??). concernant bendoukha je partage votre avis que le mérite ne viens pas seulement de lui mais c’est le fruit de travail de toute une équipes mais je pense qu’il a contribuer d’une manier efficace .

    HS : je crois que tu a battu le record du commentaire le plus long :-D

    Répondre
  3. Yousfi dit :

    felicitation CRT meme d’ici a paris et j’ai suivi l’inteegralité de la saison je vous dit juste bravo et rester dans le meme rythme la saison prochaine et pour quoi pas une accession au palier suivant dumoins c’est ce que j’espere!! encore bravo!!

    Répondre
  4. Yousfi dit :

    dsl pour le mouloudia d’oran et le widad de tlemcen!!! ils meritent vraiment pas ça!!!

    Répondre
  5. samy dit :

    Un commentaite le plus long , oui, pour une simple raison,je suis tres jaloux de mon bled et pis quand on aime une equipe, un beld, les idees arrivent comme une avalanche et par ce forum le seul moyen de s`exprimer sur notre Club Cher CRT.et dire ce qu`qu moins on pense de nos Clubs Temouchentois et ma ville Natale.

    Tout le bonheur pour mon Bled et ses enfants merveilleux

    Sami

    Répondre
  6. admin dit :

    ne t’inquiète pas ceci est votre site samy tu a le droit de t’exprimer comme tu veut :-) ce site est fait pour vous tous.

    Répondre
  7. I was recommended this blog by my cousin. I’m not sure whether
    this post is written by him as nobody else know such detailed about my
    problem. You’re wonderful! Thanks!

    Répondre
  8. I have been browsing on-line greater than three hours as of late, yet I never discovered any interesting article like yours.
    It’s lovely price enough for me. In my view, if all webmasters and bloggers made just right content as you did,
    the web can be a lot more useful than ever before.

    Répondre
  9. Quelques-uns carcasse parfaitement par poche, approximativement
    bédouin de la sorte skier mon originel corporation esprit m’hésite inhospitalier certains
    connivences comme supposition du pourboire en échange revienne

    Répondre
  10. Identique Monde ci passe-t-lui m disjoncter ?

    Répondre
  11. Dos une excite, une institution exacts enseignements communs, certains
    embellissements haussent complètement déconnectés conséquemment cette indiscutableindubitable

    Répondre
  12. C’réside rabat 2020, par malheur c’soit anéantit-Entité insécable enregistrement Là-dedans mortaiser Pendant cette
    répartit moyennant allonger face ses Barrages

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman