Achèvement des essais fin mars

Les essais préalables à la mise en marche complète de la station de dessalement de Chatt El Hillal à Aïn Temouchent, s’achèveront fin mars prochain, a-t-on appris jeudi du Directeur de l’hydraulique de la wilaya. Se référant aux prévisions des chargés de ce méga-projet, le directeur du secteur a précisé, «qu’à cette date, tous les essais seront achevés au niveau des dix modules que compte cette station», signalant que la capacité de cette structure est de 200.000 m³/jour et que chaque module traite un volume de 20.000 m³ d’eau de mer/jour. Un premier essai de module avait été effectué, le 10 novembre dernier. Une quantité de 20.000 m³/jour avait approvisionné, dix jours durant, le chef-lieu de wilaya et les essais se sont avérés concluants, a-t-il rappelé. L’entreprise en charge de ce méga-projet a préféré arrêter cet approvisionnement, en attendant l’achèvement de tous les essais, a ajouté le Directeur de l’hydraulique.
Avec la mise en fonction de cette station, implantée à Béni-Saf, la wilaya d’Aïn Témouchent verra ses besoins satisfaits. Celle-ci doit approvisionner la wilaya avec une quantité de 110.000 m³/jour. Les 90.000 m³ restants seront dirigés vers la ville d’Oran, selon la même source. En attendant, les besoins de la wilaya, estimés 92.000 m³/j, sont satisfaits à partir du barrage de Beni Bahdel (Tlemcen), parallèlement aux 46.800 m³/j d’eau produits localement, dont 25.000 m³/j de ressources superficielles.
En moyenne, la wilaya est alimentée, actuellement, en eau potable à raison d’un jour sur trois, a-t-on signalé. Pour la ville d’Aïn Temouchent, cette distribution est d’un jour sur deux. Certains quartiers reçoivent l’eau tous les jours, a-t-on indiqué. Dans la perspective de la mise en service de la station de dessalement, le Directeur de l’hydraulique a annoncé la poursuite des actions d’amélioration et de renforcement de réseaux de distributions d’eau potable à travers la wilaya.
Ainsi, pour la tranche 2010, la wilaya a bénéficié d’une opération de renforcement en eau potable du couloir Aïn Larbaa à partir de Hassi El Ghella. Une autorisation de programme de 850 millions de DA a été allouée à cette action, dont les travaux seront lancés en avril pour être achevés en juin 2010. Cette opération améliorera «nettement » l’approvisionnement des communes de Aïn Larbaa, Tamazoura, Sidi Boumediène et la localité de Sidi Belhadri, notamment, a assuré le Directeur de l’hydraulique de la wilaya.

Source : APS

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman