5.000 habitations à raser

logementsLa résorption de l’habitat précaire (RHP) et l’éradication des taudis figurent parmi les priorités de la Commission multi-secteur de la wilaya d’Aïn Témouchent qui a recensé les différents points noirs à travers l’ensemble des communes de la wilaya et pour lesquels, un programme de 1.400 logements a été alloué dont une tranche de 600 unités en 2007 et la seconde en 2008, a révélé le chargé de la cellule de communication qui n’a pas précisé les communes bénéficiaires. Le recensement fait état de 189 sites comprenant 5.100 habitations et taudis à résorber et éradiquer. Les estimations faites évoquent 5.982 familles qu’il faut impérativement reloger.
D’ores et déjà, les responsables des secteurs concernés doivent songer à l’inscription d’un second quota, soit 3.726 logements Le souhait de tous est que cela soit opéré dans des délais raisonnables. C’est aussi le souci du premier responsable de la wilaya, Bouderbali Mohamed de faire aboutir ce programme de logements pour résorber l’habitat précaire dans la wilaya. Poursuivant ses visites d’inspection de travail à travers les communes de la daïra d’Aïn Témouchent, dimanche, le wali a «mis en garde» des bureaux d’études (BET) chargés des missions de suivi et contrôle des projets qui devaient en premier «défendre et protéger les intérêts du maître de l’ouvrage et de l’administration» et non pas le contraire. En toute vraisemblance, comme ce fut le cas pour les autres oeuvrant dans les communes déjà visitées, des entreprises pourraient faire l’objet de sanctions au cas où, leurs engagements ne seront pas honorés. Mais des représentants de ces entreprises imputent les retards occasionnés à l’administration.
S’agissant des opérations portant amélioration urbaine, la wilaya a bénéficié de 141 milliards de centimes, un programme devant toucher l’ensemble des communes. Dans ce cadre précis, beaucoup reste à faire dans la ville des thermes, Hammam Bou-Hadjar où des fiches techniques établies par les responsables concernés n’ont pas abouti. Plusieurs boulevards nécessitent, présentement des revêtements et des aménagements.

Source: le Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman