La percée du FNA et du PT

Avec un taux de participation de 57,12% aux APC et 56,72% à l’APW, les élections de la wilaya d’Aïn Témouchent ont voulu marquer leur présence à ce scrutin, qui a révélé moult surprises. A commencer par la percée des formations politiques traditionnellement absentes ou minoritaires au sein des assemblées élues, à l’instar du FNA qui a décroché 26 sièges dans la majorité des 28 communes que compte la wilaya ou encore du P.T crédité d’un bon score puisqu’il sera représenté avec 14 sièges dans 11 communes. Autre incursion, celle du RCD dans les APC d’El Amria, Aghlal, Tamazoura, Sidi Boumediène et Chaâbat El Lham, soit un total de 10 sièges avec une majorité à Tamazoura.
Une étonnante configuration sur l’échiquier politique local qui devra se recomposer à la faveur de ce saupoudrage. Ce qui n’ira pas sans poser quelques problèmes de leadership, les partis choisis auront à nouer de fragiles alliances. Au niveau du chef-lieu de wilaya, les frères «ennemis », le FLN et le RND qui ont remporté 05 sièges chacun sont condamnés à s’entendre pour tenter de retrouver un équilibre aux côtés du FNA (02 sièges), HMS (02 sièges) et le P.T (01 siège). Dans cette nouvelle équipe le candidat du RND pourrait, au bénéfice de l’âge, s’asseoir sur le fauteuil de maire et rallier à la cause collective les deux anciens présidents d’APC élus en même temps que lui. A Aïn Témouchent, le slogan «agir ensemble pour le bien de la ville» est plus que jamais d’actualité. Espérons qu’il sera entendu par les prétendants à l’écharpe officielle.
Les résultats obtenus au sein de APC des chefs-lieux de daïra sont de nature également à soulever des questions intéressantes. A El Amria, le FNA de Moussa Touati possède 03 sièges devant le FLN et le RND qui alignent à eux deux 04 sièges. Du côté de Hammam Bou Hadjar, la ville des Thermes, le FLN et le FNA se sont imposés avec 03 sièges. Quelle sera la réaction du RT (02), du RND (02) et du HMS (01)? A Aïn El Arbaa, le FNA dirigera certainement l’APC. Sur les 09 sièges, il en a conquis 04 laissant le reste au PT (03) et au FLN (02) mais, sait-on jamais ? Les nouveaux édiles de Béni Saf devront pour ler part s’entendre pour sortir un exécutif consensuel. A en juger par la disposition de sièges FLN (03), NAHDA (03), RND (02), FNA (01), HMS (01) et PT (01), bien malin qui pronostiquera le nom du maire. A El Malah, face au RND (04), la coalition FLN, HMS et PT jouera-t-elle le jeu ? Idem pour la plupart des communes notamment à Terga, Chaâbat El Lham ou Aboullil où les compromis dégageront les majorités. Il reste aux états- majors des parties de mettre de l’ordre dans ce melting-pot politique.
Quelles seront donc les consignes ? La fameuse alliance présidentielle formée de la triade FLN, HMS, RND, a-t-elle toujours un sens ? Les jours qui s’annoncent risquent d’être fort houleux. Au registre des élections de l’APW, sur les 39 sièges mis en jeu, le FLN en a raflé 13 suivi du RND (10 sièges), de HAMAS (06 sièges), du FNA (06 sièges) et du P.T (04 sièges). C’est la première fois que le FNA et le P.T font leur entrée au sein de l’Assemblée populaire de wilaya.

Source: Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman