Rééquilibrage en faveur du FLN

Le soir de l’élection, c’est le RND et ses sympathisants qui ont bruyamment animé les rues au niveau du chef-lieu de wilaya. Leur liste à Témouchent, avec 5 sièges décrochés à parité avec leur principale rivale du FLN, gagnait la mairie sur la base de la règle du candidat le plus âgé. Le lendemain en soirée, renversement de tendance, c’est le FLN qui fait la fête après l’annonce par le ministre de l’Intérieur de l’éventualité de supprimer cette règle. Le surlendemain, le RND réplique dans les rues par un autre cortège et ses klaxons.
Mais, au quatrième jour, le couperet tombe : le chef-lieu est finalement tombé dans l’escarcelle du FLN qui a obtenu 29,86% des suffrages contre les 23,20% pour le RND. Cependant, au-delà de cette nouvelle donne pour le contrôle de la plus importante municipalité de la wilaya, l’annulation de la règle du candidat le plus âgé a reconfiguré le paysage politique local, tel que donné au lendemain du scrutin. Et ce rééquilibrage s’est fait essentiellement au profit du FLN qui va être aux commandes de 10 municipalités, tout comme le RND, contre 8 primitivement. Ainsi, avec ses 69 élus municipaux contre 67 au RND, et ses 13 élus à l’APW, contre 10 au RND, le FLN va pouvoir appréhender un peu plus sereinement les sénatoriales. En effet, ces dernières, bien qu’encore lointaines, constituent l’enjeu second du scrutin de jeudi.
Par ailleurs, il est un autre enseignement qui laisse apparaître que le plus grand perdant va être le MSP, auquel il ne va rester qu’une seule APC, cette dernière ayant été obtenue en héritage d’El Islah de Djaballah. A cet égard, depuis 2002, le parti de Bouguerra Soltani est en perte de vitesse. Ainsi, sa troisième place vient de lui être ravie par FNA qui, lui, est à la tête de 5 municipalités. De la sorte, ce parti néo-conservateur a occupé la place laissée vacante par l’autre néo-conservateur, AHD 54 qui a déserté la wilaya.

Source: El-Watan

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman