Après la qualification de l’Algérie

“C’est un nouveau 5 juillet 62”, “c’est la fête de l’indépendance”, “l’Algérie vient de naître à nouveau”, “notre jeunesse n’a pas connu les joies d’un mondial”, “C’est la même ambiance après le succès contre les Allemands en 82”,… C’est ce qui se dégageait du coeur de tous les Témouchentois devant l’ambiance exceptionnelle vécue après la qualification historique des guerriers du désert sur la terre du Soudan, à Oum Darman. La victoire de notre équipe nationale sur l’Egypte a fait exploser de joie toute une cité, et ce, après un silence observé durant de longues et palpitantes 90 minutes de jeu. Aïn Témouchent, au même titre que toutes les villes du pays, les villages et toutes les agglomérations, a été ainsi le théâtre de scènes de liesses et d’une joie indescriptible à travers les cortèges imposants de voitures, de manifestations de jeunes criant à tue-tête “One, two, three; viva l’Algérie”, le drapeau national dessiné sur les visages avec de la peinture.
Les DJ étaient aussi là, un peu partout à travers les quartiers de la cité pour faire de l’ambiance, pour le bonheur des jeunes qui découvraient pour la première fois ce que peut provoquer une qualification au rendez vous planétaire de football. Aïn Témouchent, et jusqu’à hier vendredi, n’a pas connu de répit. C’était la même ambiance dans les quartiers où les jeunes se disputaient la vedette. El-Mizan, les 1.000-logts, Hai Moulay Mustapha, le Passage du centre ville ont constitué les clous de cette fête qui devrait se prolonger pendant les prochains jours.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman