Aucun nouveau cas de brucellose signalé ce week-end

Le service de prévention relevant de la direction de la Santé et de la Population signale qu’aucun cas de brucellose n’a été signalé ce dernier week-end, alors que 7 autres cas furent diagnostiqués la veille. Par cette annonce, la DSP voudrait-elle présager l’amélioration de la situation et que la brucellose serait en bonne voie de disparition? C’est en tout cas le vœu de tout un chacun, quand on sait que la population de Béni-Saf a été rudement secouée, en apprenant les nombreux cas déclarés il y a une semaine au niveau de la cité de la Plage du Puits. Selon notre source, depuis le début de cette maladie, 241 personnes ont été atteintes par cette maladie et 23 d’entre elles ont nécessité leur hospitalisation au sein de l’EPH de Béni-Saf. Après avoir été traitées, on signale que 14 d’entre elles ont été déclarées sortantes et seules 9 sont gardées en observation. Par ailleurs, 995 consultations générales ont été effectuées et donné lieu à 748 tests de dépistage. Quant aux personnes hospitalisées, elles sont prises en charge par le service infectieux de l’hôpital de Béni-Saf.
Pour rappel, l’origine des cas de brucellose signalés à Béni-Saf, est due à la consommation de lait de vache non pasteurisé (crû) et revendu en l’état par un commerçant installé au niveau de la cité de la Plage du Puits à Béni-Saf. Ceci, malgré un arrêté du wali interdisant la vente de lait non pasteurisé et de ses dérivés, comme les fromages de lait crû. Avisée de l’affaire, la direction des services agricoles (DSA) de la wilaya d’Aïn Témouchent a passé au dépistage quelque 960 vaches laitières et 1.360 chèvres recensées dans la région témouchentoise, en mobilisant une équipe de 18 vétérinaires pour mener l’opération.
Les prélèvements de sang de ces bêtes ont été confiés à des fins d’analyse au laboratoire régional de Tlemcen. Entre-temps, 4 des 5 vaches d’un producteur de lait, chez qui le laitier de la plage s’approvisionnait, et 35 chèvres ont été abattues après que leurs prélèvements se soient avérés porteurs de la brucella.
Rappelons que la période d’incubation de la brucellose est en général de une à trois semaines, mais elle peut dans certains cas, durer plusieurs mois. Quant aux symptômes courants de cette maladie, on cite: une fièvre accompagnée de sueurs abondantes, appelée communément «fièvre ondulante sudoro-algique». En cas de non traitement d’attaque, elle peut conduire à un état d’épuisement généralisé (asthénie) voire dépressif, accompagné d’amaigrissement, de douleurs généralisées avec des manifestations au niveau ostéo musculaire et/ou génito-urinaire.
Aussi, la vigilance doit rester de mise en ce mois, à l’approche de la période touristique. En attendant la confirmation de la fin d’alerte à la brucellose, moins de trois semaines après les cas déclarés, on espère que tous les services concernés sont restés sur le qui-vive.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman