Visite Aujourd’hui du ministre de la Santé

santeLe ministre de la Santé, Amar Tou, sera en visite d’inspection, aujourd’hui, à travers la wilaya d’Aïn Témouchent où il procèdera, nous dit-on, à l’inauguration du nouveau service de maternité. Cette structure hospitalière, réalisée au cours de cette année, prendra en charge l’ensemble des parturientes de la région, dont certaines étaient évacuées, en cas de complications, vers les hôpitaux des wilayas limitrophes. Le service a déjà recruté des gynécologues.  Le ministre visitera également le nouvel hôpital Dr Benzerjeb du chef-lieu de wilaya, en attendant son inauguration officielle par le président de la République. M. Tou se déplacera ensuite à Hammam Bouhadjar où il inspectera l’hôpital qui vient d’être rénové et qui rend lui aussi un grand service aux habitants de la région. Continuer la lecture de « Visite Aujourd’hui du ministre de la Santé »

Journées internationales de la médecine interne

sante Dans le cadre du développement du programme de la formation continue et afin de renforcer la coopération dans le domaine de la recherche scientifique, le CNAT (Club des médecins d’Aïn Témouchent) organise les 7 et 8 novembre, à l’hôpital de la ville, les premières journées internationales de médecine interne. Animés par des professeurs algériens et étrangers, les travaux de ces journées, organisées sous le haut patronage du ministre de la Solidarité nationale et avec le soutien du wali d’Aïn Témouchent, vont porter sur plusieurs thèmes notamment la maladie de la haute tension artérielle (HTA) et le diabète, entre autres. Parmi les participants, l’on signale la présence de cardiologues, de diabétologues, de neurologues, d’internistes, de nutritionnistes et de généralistes. Continuer la lecture de « Journées internationales de la médecine interne »

4èmes journées médico-chirurgicales

chirurgie Organisée conjointement par le bureau de wilaya du syndicat national des praticiens spécialistes de la santé publique, l’établissement public hospitalier d’Aïn Témouchent et l’établissement hospitalier Dr Benzerdjeb, la journée médico-chirurgicale, la quatrième du genre, a porté essentiellement sur les affections respiratoires, digestives et le cancer du col utérin. Plusieurs spécialistes, exerçant au niveau des hôpitaux de la région ouest, ont fait le déplacement pour exposer leur point de vue sur les thèmes retenus et ce à la lumière des expériences vécues. Continuer la lecture de « 4èmes journées médico-chirurgicales »

Disparition du corps d’un nouveau-né de la morgue

santeA la suite d’une plainte adressée au procureur de la République près le tribunal de Aïn Témouchent par un médecin légiste exerçant au niveau de l’hôpital Ahmed Medeghri, faisant état de la disparition du corps d’un nouveau-né, la police judiciaire a pris l’affaire en main. Devant les enquêteurs, le médecin légiste, une femme, répètera ses propos en confirmant qu’elle a effectivement vu le corps d’un nouveau-né à la morgue de l’hôpital, mais qu’elle ne l’a pas retrouvé le lendemain, d’où, précisera-t-elle, le dépôt de sa plainte. La police entendra par la suite les neuf agents de sécurité et employés de la morgue. L’un d’eux dira qu’il a lui aussi vu, il y a à peine deux jours, la dépouille d’un nouveau-né à la morgue. Continuer la lecture de « Disparition du corps d’un nouveau-né de la morgue »

L’angoisse des parents de handicapés moteurs

handicapeDes parents de handicapés moteurs souffrant d’une paralysie totale des membres inférieurs, avouent avoir frappé à toutes les portes dans l’espoir de bénéficier d’une pension accordée par l’Etat au titre des dispositifs mis en oeuvre et dont le ministère de l’Action sociale et de la Solidarité nationale est chargée d’en faire bénéficier cette frange de malades qu’il faut prendre en charge en extrême urgence.  Des dossiers sont dans les tiroirs de la DAS d’Aïn Témouchent depuis au moins six ans, d’après nos sources. Une information qui a été confirmée par le directeur en personne, lors de la dernière session plénière de l’APW. Ce dernier, appelé à donner des explications, reconnaît que des dossiers sont en instance depuis l’année 2000. Continuer la lecture de « L’angoisse des parents de handicapés moteurs »

Le nouvel hôpital à 70% de son régime de croisière

santeDisposant dans ses effectifs de 32 médecins spécialistes, dont certains en chirurgie, le nouvel hôpital dédié au Dr Benaouda Benzerdjeb à Aïn Témouchent, compte déjà à son actif plus de 7.000 consultations, enregistrées en 8 mois. Pourtant, depuis qu’il a ouvert ses portes, il y a à peine 8 mois, il a atteint à ce jour, quelque 70% de son régime potentiel de croisière. Selon son Premier responsable, le Dr Assi, d’ici la venue du président de la République, pour l’inaugurer officiellement, il sera fonctionnel à 100%.  Mais on peut dire d’ores et déjà, qu’arrivé ce stade, ce nouvel hôpital est en train de concrétiser le rêve, que caressaient tant de Témouchentois et pour cause. Continuer la lecture de « Le nouvel hôpital à 70% de son régime de croisière »

Un opportun regard aux diabétiques

diabeteLa Maison du Diabétique, domiciliée au centre de soins Aboubekr-Belkaid, de Hay Moulay Mostefa à Aïn Témouchent, a réceptionné une quantité appréciable de glucomètres d’une marque réputée, ce qui a permis leur mise en vente à des prix très abordables et exclusivement aux malades diabétiques de la wilaya. Cette action humanitaire contribuera à soulager une bonne partie de cette frange de la population, estimée à 11.000 malades, dont la majorité traverse une situation sociale des plus difficile. Pire encore, certains diabétiques ne sont même pas assurés, ce qui oblige la dite association à déployer d’énormes efforts, avec le concours de la DAS, pour leur faire attribuer une carte d’assuré social, afin de prétendre à l’allocation forfaitaire de 1.000 Da, au niveau de l’APC concernée, ce qui leur ouvre l’accès au carnet de soins délivré par la CNAS. Continuer la lecture de « Un opportun regard aux diabétiques »

Le service de traumatologie ouvrira bientôt ses portes

Mis en route officiellement par M. Amar Tou, ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (MSPRH), en date du 14 décembre 2006, l’établissement hospitalier (EH) Dr Benzerdjeb, 240 lits, d’Aïn Témouchent est doté d’équipements ultra-modernes pour les besoins de fonctionnement de 28 spécialités. Lors de l’installation du directeur général, en l’occurrence le Dr Assi Kouider, par le ministre Amar Tou, il a été clairement décidé d’opérer par étapes et d’une manière graduelle en ce qui concerne le fonctionnement de l’EH. Ainsi, la première consultation spécialisée a eu lieu le 03 février 2007. Le démarrage progressif de l’EH Dr Benzerdjeb a suscité, à l’époque, des interrogations diversement exprimées et variablement formulées, pas uniquement par l’opinion publique mais aussi par certains du secteur de la santé qui espéraient une promotion. Continuer la lecture de « Le service de traumatologie ouvrira bientôt ses portes »

Le centre de transfusion sanguine déménage

Le centre de wilaya de transfusion sanguine (CWTS) qui occupait une aile des locaux du service d’hémodialyse, a été transféré à la nouvelle structure ayant subi un important aménagement et qui faisait office de pharmacie, sise à l’hôpital Ahmed Medeghri d’Aïn Témouchent. Devenu indépendant, structurellement, le CWTS est doté d’équipements nouveaux et de moyens humains qu’il faut renforcer en techniciens et médecins. Le président de l’association Djabeur Ibn-Hayan du don de sang se dit très satisfait de cet aménagement et insiste particulièrement à ce que le procédé «de séparation du sang se fasse au niveau du CWTS». Lors de la célébration de la journée mondiale du don de sang du 13 juin 2007, la question relative à la séparation du sang a été soulevée par Djabeur Ibn-Hayan aux autorités. Le wali et le DSP avaient, selon le président de l’association, «donné des promesses pour cela». Continuer la lecture de « Le centre de transfusion sanguine déménage »

Scènes déplorables à l’entrée de l’hôpital

Depuis près de 6 mois qu’est appliquée l’instruction du ministère de la Santé, de la Population et des Réformes hospitalières, visant à réglementer les visites familiales aux malades hospitalisés, il semble que beaucoup de citoyens d’Aïn Témouchent n’arrivent pas à digérer cette directive. Rappelons que cette instruction n’autorise les visites que durant le laps de temps s’écoulant entre 13 et 15h00 tapantes, chaque début d’après-midi. N’empêche que mardi dernier, en fin de journée, une scène déplorable s’est déroulée, au niveau de la porte centrale d’accès à l’Hôpital Ahmed Médeghri de la ville d’Aïn Témouchent. Certains visiteurs tenaient coûte que coûte à entrer à. 19h00, chose que les gardiens et les veilleurs de nuit leur ont interdite, en s’appuyant sur les instructions du nouveau directeur M. Boutoula Djillali. Continuer la lecture de « Scènes déplorables à l’entrée de l’hôpital »