Des malades chroniques lancent un SOS

Ce mercredi, un courriel nous est transmis par Lilla de Chaâbet El Leham, une femme atteinte de colostomie , dans lequel elle lance un SOS à toutes les autorités de la santé publique, de l’action sociale et de l’ordre des officines. Elle tire la sonnette d’alarme pour leur annoncer que les stomisés de la wilaya d’Aïn Témouchent n’arrivent pas à procurer les poches de recueil des selles, un appareillage que fournissait l’ONAPH d’Aïn Témouchent sis rue du 1er Novembre. Les autres stomisés et elle n’ont cessé d’alerter les responsables sur ce problème mais en vain. A titre d’information l’appareillage d’une colostomie est composé de deux parties, une poche de recueil et un support protecteur. Continuer la lecture de « Des malades chroniques lancent un SOS »

Trois premières opérations à cœur ouvert à EH

Le service de chirurgie cardiaque de l’établissement hospitalier (EH) « Dr Benzerdjeb » d’Aïn Témouchent a effectué, en fin de semaine, trois premières interventions à cœur ouvert, a-t-on appris dimanche du directeur général de l’EH, Dr. Assi Kouider. Ces opérations chirurgicales ont été, pratiquées sur trois patientes âgées entre 29 et 35 ans souffrant de « valvulopathie mitrale » ou « rétrécissement mitral », qui est une pathologie acquise, a précisé le docteur Nehnouh Mahmoud, chirurgien assistant.L’intervention consiste en le remplacement de la valve mitrale par une prothèse mécanique sous circulation extra-corporelle, d’où l’appellation de « chirurgie à cœur ouvert », a-t-il expliqué. Ces premières interventions à cœur ouvert ont été effectuées par des médecins de santé publique à Aïn Témouchent, Continuer la lecture de « Trois premières opérations à cœur ouvert à EH »

La tuberculose gagne du terrain

Le nombre de personnes atteintes par la tuberculose dans est passé dans la wilaya de Ain Témouchent de 102 en 2000 à 187 cas en 2009. C’est ce qu’a révélé la journée d’études organisée à l’hôpital Dr Benzerdjeb, à l’occasion de la Journée mondiale contre la tuberculose célébrée, le 24 mars de chaque année. Le bilan en hausse appelle plusieurs considérations liées les unes aux conditions sociales, les autres aux modes de traitement préconisés par les spécialistes, sachant que l’apparition de souches de plus en plus résistantes complique la prise en charge. D’où, l’utilité des enquêtes épidémiologiques régulières, que les différents centres hospitaliers et les unités de contrôle de la tuberculose et des maladies respiratoires (UCTMR), ouverte à Aïn Témouchent, Béni Saf, Hammam Bou-Hadjar et El-Malah, effectuent. Continuer la lecture de « La tuberculose gagne du terrain »

Les stomisés lancent un SOS

Depuis déjà plus de deux mois, les malades stomisés de la wilaya d’Aïn Témouchent doivent s’approvisionner auprès des officines privées pour faire face à la pénurie de poches en plastique qu’habituellement ils recevaient de l’antenne de l’Office national d’appareillages et d’accessoires pour personnes handicapées (ONAAPH), suite à une colostomie, iléostomie ou urostomie. Ils sont environ une quinzaine de stomisés inscrits à l’antenne à débourser de leurs poches afin de se soulager. Selon le type de maladie, certains sont obligés d’utiliser deux à trois poches quotidiennement. Lorsqu’on sait que ces poches, de différents diamètres, valent 320 dinars l’unité, on comprend le désarroi des stomisés aux revenus modestes. Continuer la lecture de « Les stomisés lancent un SOS »

Quatre nouvelles structures de santé à réaliser en 2010

Quatre nouvelles infrastructures sanitaires seront réalisées au niveau de la wilaya d’Aïn Témouchent, durant l’exercice 2010. C’est ce qu’on a appris, samedi, de la direction de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière (DSPRH). Le projet le plus attendu concerne la réalisation d’une maternité à l’Etablissement hospitalier spécialisé du chef-lieu de wilaya. Cette importante infrastructure sanitaire remplacera, selon la même source, la maternité actuelle qui ne peut plus répondre aux besoins. Le secteur de la santé, qui a bénéficié d’une enveloppe globale de 1,834 milliard de dinars pour sept opérations à lancer en 2010, sera également renforcé par la construction d’une polyclinique à Chaâbet El-L’ham et de deux blocs de médecine interne (hommes et femmes) à Aïn Témouchent. Continuer la lecture de « Quatre nouvelles structures de santé à réaliser en 2010 »

Les malformations néonatales

La sensibilisation et l’éducation sanitaire du malade constituent des moyens de lutte «efficaces» contre les malformations néonatales, a affirmé, jeudi, un spécialiste. Intervenant en marge des premières journées médico-chirurgicales pédiatriques, tenues à Aïn Témouchent, le professeur Boukli Hacène Abdelhafidh du CHU d’Oran a précisé qu’il s’agit là des «meilleurs moyens pour prévenir de telles malformations et les traiter, afin d’éviter les complications futures». Il a cité à ce propos l’intervention sur une luxation de la hanche qu’il a effectuée, mercredi, à l’établissement hospitalier «Dr Benzerdjeb» d’Aïn Témouchent, sur une fille de six ans. Continuer la lecture de « Les malformations néonatales »

La sinusite, l’asthme et les diagnostics précoces

Présidée par le docteur El Aoufi Mourad, pédiatre motivé et engagé à assurer une formation continue et de qualité aux praticiens, Numedia, une association des médecins de la wilaya de Aïn Témouchent, a organisé, ce samedi 21 novembre, les 3èmes journées omnipraticiennes au Bel Air Hôtel. Selon son porte-parole, en l’occurrence le docteur Benguella, Numedia est appelée à élargir son champ d’action à l’université de Aïn Témouchent pour faire avantager les étudiants et corps enseignant de son expérience et les amener à adhérer à sa philosophie en matière de médecine scolaire et universitaire, «une tâche que veut prendre en charge la DSP», d’après le directeur Bentouir Baroudi. Continuer la lecture de « La sinusite, l’asthme et les diagnostics précoces »

Ouverture de la 3ème journée omnipraticienne

C’est aujourd’hui samedi 21 novembre que s’ouvre, à l’hôtel Bel Air d’Aïn Témouchent, la troisième journée omnipraticienne. Une rencontre scientifique désormais inscrite dans la tradition. Les animateurs de l’association «Numidia», que préside le Dr El Aoufi Mourad, ont élaboré un programme qui tente de coller au mieux à la pratique médicale courante. La première communication sera présentée par le Dr Hassaïne Amine, qui abordera un thème intéressant concernant l’approche thérapeutique de la sinusite. Le Dr Bouguerra lui succédera pour décrire les fractures du coude. Ce sera ensuite au tour du Dr Makrerougras d’édifier l’assistance sur une pathologie assez fréquente, en l’occurrence les lombalgies. Continuer la lecture de « Ouverture de la 3ème journée omnipraticienne »

Journée de sensibilisation au Diabète

Le président de l’association de défense des diabétiques de la wilaya d’Aïn Témouchent, M. Haddouche, a décidé de ratisser large au sein d’une population estimée à 11.000 diabétiques, pour l’inciter à assister, jeudi 19 novembre, à la journée de sensibilisation organisée à leur profit, au niveau de l’Hôpital Dr Benzerdjeb de Aïn Témouchent. Conformément à la résolution n°61/225 de l’Organisation des Nations – Unies, reconnaissant au diabète son caractère de «maladie chronique, invalidante et génératrice de lourdes conséquences», le président de cette association semble décidé à donner à cette journée un écho retentissant, si l’on se fie à ses déclarations: «Je veux que les pouvoirs publics constatent de visu et de facto, les souffrances qu’endurent nos malades, qui ne demandent qu’une chose: la prise en charge effective de leurs revendications. Continuer la lecture de « Journée de sensibilisation au Diabète »

Le cancer du sein n’est pas une maladie honteuse

L’association «El-Fedjr» d’aide aux personnes atteintes de la maladie du cancer dans la wilaya d’Ain Témouchent, a organisé, récemment une séance de sensibilisation sur les pathologies lourdes au profit des élèves de l’école primaire «Ibn Badis II» de la ville de Sidi Saïd et pour faire comprendre aux femmes, qu’il est temps de briser les tabous autour du cancer du sein. En ouverture, le Dr Guenaoui, vice-président de l’association «Numidia» des praticiens témouchentois, a présenté une communication sur le thème du comportement à avoir envers un élève frappé d’une pathologie lourde. «L’enseignant doit être mis au courant de l’état de santé de son élève malade chronique et éviter de lui donner des tâches incompatibles avec son état de santé». Continuer la lecture de « Le cancer du sein n’est pas une maladie honteuse »