Chabab/Zidoria, un devoir de fraternité

footballDepuis un certain temps, on assiste à une guéguerre, que se livrent de petits groupes de supporters des deux clubs locaux, pensionnaires de la Régionale Une , en l’occurrence le CRT et le ZSAT. Le premier est leader du championnat, avec une confortable place, et le second vient de se positionner comme outsider, à la faveur des derniers résultats. Cela a suffi pour exciter davantage quelques énergumènes des deux camps. Et, il ne se passe de rencontres sans que l’on enregistre des actes contraires à l’éthique sportive. Quand le CRT voulue à domicile, ce sont les gars du ZSAT, qui se joignent aux Des supporters tentent de semer la discorde entre le CRT et le ZSAT Chabab/Zidoria, un devoir de fraternité supporters de l’équipe visiteuse et vice-versa. Chacun rend la «politesse» à l’autre, attisant ainsi les rancoeurs alors que, jamais dans les relations fraternelles, pareil mépris n’a existé, même du temps où le Zidoria était encore un club indigène et avant que l’USST ne devienne le CR Témouchent.
Les deux formations se vouaient un respect mutuel et les joueurs de ZSAT, comme ceux du CRT, endossaient périodiquement le maillot de l’une et de l’autre formation. Il y avaient de talentueux enfants du haï Moulay Mustapha, à l’image de Boualem, Hadjeri, Merakchi et Daoud, avec l’unique pensée de défendre les couleurs de la ville d’Aïn Témouchent. Le troisième club phare, à savoir l’USMT, représente à lui seul un symbole. N’a-t-il pas été une école de nationalisme et de solidarité ? Pourquoi certains fauteurs de troubles tententils, chaque fois, de diviser les rangs des supporters, sachant que le CRT, le ZSAT et l’USMT ne forment qu’une seule et même famille ? A qui profite les insultes et les bagarres entre enfants d’une même localité et qui, en définitive, font plus du mal aux deux clubs respectifs, souvent exposés à des amendes et à des suspensions de terrains, qui grèvent leurs maigres ressources financières ?
Il est temps que les comités dirigeants du Chabab et du Zidoria prennent des initiatives pour apaiser ce climat délétère. Chacun des comités de supporters doit sensibiliser ses membres, en vue de faire reculer la violence sous toutes ses formes. Et pourquoi pas convoquer une assemblée extraordinaire des deux camps, en présence des autorités et des sages de la ville, afin de mettre un terme à ces incidents récurrents, surtout que cette fin de championnat promet d’être mouvementée avec, à la clé, un match CRT – ZSAT ?

Source : Echo-Oran

One Comment

  1. admin dit :

    j’espère que ce problème sera régler dans les plus bref délai parce que ça deviens du n’importe quoi au stade :-/

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman