Les 1.000 Logements : Un quartier en détresse

temouchentDans une correspondance destinée au premier magistrat de la ville d’Aïn Témouchent, dont une copie a été remise à notre bureau, le président du comité de quartier de la cité des 1 000 Logements a tenu à signaler l’état de dégradation de la cité en question, surtout en matière d’environnement. Obscurité, manque d’hygiène publique et routes défoncées, tel est le lot quotidien des habitants de cette cité située à la sortie de la ville d’Aïn Témouchent en allant vers Oran, sur la partie gauche, à proximité de la CAAT et la Sonelgaz.
L’arrivée de l’été complique davantage la vie des résidants avec l’apparition des moustiques qui trouvent à merveille leur compte durant chaque saison estivale, en se reproduisant avec la vitesse de la «lumière», envahissant ainsi cette cité. Les causes de cet envahissement demeurent multiples, à commencer par les ordures qui jonchent les espaces du quartier, créant un endroit propice pour la reproduction et la prolifération de ces insectes «embêtants», souvent dangereux. D’autre part, les caves de ces bâtiments dont la plupart sont submergées par les eaux des égouts, constituent également un endroit de prédilection pour ces insectes.
Outre la question de l’obscurité dans lequel est plongé le quartier, l’amoncellement de toutes sortes de détritus est une autre image hideuse, défigurant un peu plus les 15 immeubles édifiés sur le périmètre de cette cité dont ceux de la CNEP.

Source : Echo-Oran

2 Comments

  1. Mohamed Deza dit :

    Si le comité de quartier était dynamique ,il n’aurait pas fait appel à l’autorité pour procéder au nettoyage de la cité sauf peut-être pour l’électrification et l’éradication des moustiques qui prolifèrent dans les caves
    Il aurait été plus judicieux de sensibiliser les riverains à plus de civisme (C’est de l’incivisme que de jeter des ordures partout) Outre cela il faut que les habitants sachent se prendre en charge sans s’attendre à de l’aide de quelque part que ce soit en organisant une grande TOUIZA pour donner à la cité Mohamed Meziane un aspect plus humain où il ferait bon vivre
    Ne dit-on pas » qu’on n’est servi que par soi-même? »
    On dit aussi « En nadafa min el imane »
    Allez bon courage

    Répondre
  2. sami dit :

    Bien Dit Mohamed, merci bcp pour ton commentaire,
    il faut d’abird commencer de nettoyer devant sa porte, puis demander les autre pour intervenir,(TREK LI FIDEH WA YHAWESS 3LIHA FI EL GHAR) pis il ne faut jamais laisser les choses jusqu’au porrissement pour lancer SOS
    s’associer pour vous depoussier mon dieu

    Sami

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman