CR Témouchent – Les marches de la gloire

footballAvec six victoires en autant de rencontres, le Chabab de Témouchent a, largement, réussi son début de saison dans cette «Régionale I» où il a atterri dans les circonstances que tout le monde connaît. Aujourd’hui, le CRT est pensionnaire dans cette division qu’il veut quitter le plus rapidement possible pour rejoindre le palier qu’il a abandonné cette saison. A l’allure où va le Chabab, le chemin est tout indiqué pour réaliser cet objectif avec cette motivation supplémentaire qui est illustrée par le retour massif des supporters qui ont voulu prouver leur attachement aux «Rouge et blanc». La venue d’un entraîneur de la trempe de Bendoukha n’est pas étrangère à cette mue et nous pouvons dire, et sans risque de nous tromper, que c’est une véritable relation qui est tissée entre lui et Témouchent et ce, pour avoir été déjà conquis par le Chabab, le grand Chabab. La qualité de l’effectif est aussi une des raisons de ces marches de la gloire que le CRT grimpe doucement mais sûrement et la présence d’un Senouci (lui aussi avait connu le CRT) ne peut que donner plus d’assurance aux côtés de Tabli, Belghalia, Mouffok, Tlemçani, entre autres…et sans oublier la révélation de ce début de saison, le jeune Mellouk qui s’est bien distingué par…ses buts. Etaitce l’oiseau rare qui faisait défaut au Chabab ? A tout cela ce sont ajoutés les résultats escomptés avec toutes ces victoires sur les six rencontres, dont trois en déplacement, qui ont mis le Chabab non seulement sur la bonne voie mais ont fait de lui le leader et le candidat en puissance à l’accession que d’aucuns ne pourront le nier au vu de tous les arguments prouvés et confirmés.
L’équipe dirigeante, à sa tête le président de section, M. Kada Mezouar Aziz et tous ses proches collaborateurs ne lésinent pas sur les moyens dont ils disposent pour prémunir leur équipe du moindre aléa pour lui permettre d’évoluer dans les meilleures conditions mais le voeu de tous ces dirigeants est de voir s’impliquer davantage les pouvoirs publics pour aider le Chabab tout en reconnaissant que beaucoup d’efforts ont été consentis par ces mêmes parties à procurer au club la sérénité et la stabilité pour continuer à aller de l’avant. La joie apportée à tous les fidèles supporters du CRT n’a d’égal que cette ambiance retrouvée au stade «Embarek Boucif» qui, certainement, avait bien besoin pour le bonheur de tous et toute une ville après ces années de sommeil même si on est obligé de répéter qu’à chaque chose, malheur est bon mais le meilleur reste à venir…

Source: Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman