CRBT – Dans la lignée des A.G.O stéréotypées

Les assemblées générales ordinaires de la section basket-ball du Chabab de Témouchent se suivent et se ressemblent d’année en année et celle de ce samedi 1er septembre ne diffère en rien des précédentes. L’ordre du jour pour toutes ces assemblés générales ordinaires étant l’examen des bilans, moral et financier, et le renforcement du comité et c’est à cela que se sont accoutumés, dirons-nous, les habitués de ces AGO. Pour ce qui est de cette saison, le bilan moral fera ressortir que le Chabab a connu de grandes difficultés au niveau effectif avec un premier engagement de seulement six éléments qui a vu par la suite l’arrivée d’autres joueurs dont deux juniors internationaux dont l’un est d’Alger et l’autre d’Oran lesquels auront permis au Chabab de remporter la coupe d’Algérie pour le compte de cet exercice 2006/2007.
Et, c’est justement la grande satisfaction pour cette ville de Aïn Témouchent et un maintien assuré, in extremis, en division «Nationale 1/A lors de la deuxième phase des «play-down» à Rouiba. Concernant le volet financier de la période allant du 10 juillet 2006 au 28 août 2007, les dépenses sont de l’ordre de 438 millions de centimes pour une recette équivalente au même montant communiqué qui englobe les différents chapitres de gestion et une dette estimée à 93 millions de centimes au titre de l’exercice 2006/2007. Nous relèverons qu’au niveau des dettes cumulées depuis 2003, elles s’élèvent à 330 millions de centimes.
Au volet des subventions, 300.000 DA ont été octroyés par la wilaya, 600.000 DA par l’APC, 150.000 par l’entreprise de détergents «Henkel» et 150 millions de centimes offerts par M. le wali pour le succès des juniors en coupe d’Algérie en signe d’encouragement. Les indemnités des joueurs pour cette saison 2006/2007, ont atteint la somme de 200 millions de centimes, montant qui, selon les dirigeants du CRBT, a permis de maintenir le club en « Nationale 1/A «Excellence» et aux jeunes de s’adjuger la coupe d’Algérie. Dans les débats qui ont suivi, le panneau qui fait défaut à la salle et qui a «éloigné» le Chabab à Béni Saf pour y évoluer pendant une saison et demi et le cas d’un restaurateur dont les frais n’ont pas encore été réglés, ont été les deux points évoqués par l’assistance. La question du renforcement du comité directeur n’a pas attiré foule et la porte est restée ouverte en vain devant la réticence de tous les membres de l’AG, malgré les appels du président de l’APC à aider ce club.

source: voix-l’oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman