De l’eau H24 dès le 1er semestre 2009

Les villes de Aïn Temouchent et de Béni-Saf auront de l’eau potable en continu, au cours du 1er semestre 2009, a annoncé lundi le ministre des Ressources en eaux. En visite de travail dans la wilaya de Aïn Temouchent, M. Abdelmalek Sellal a indiqué que la station de dessalement en voie d’achèvement à Chatt El Hillal (Béni-Saf) qui fournira 200.000 m³/ jour, répondra «largement» aux besoins de la wilaya en la matière, estimés à 92.152 m³/jour. Cette station, pour laquelle 236 millions de dollars ont été débloqués, connaît un taux d’avancement de plus de 75 %, a indiqué un responsable du projet qui a annoncé par ailleurs que les essais électriques s’effectueront en janvier 2009, alors que l’entrée en production est prévue en mars de la même année.
Elle a nécessité la réalisation de travaux hors contrat, dont le renforcement des fondations, la modification de la sous-station électrique de 4,15 KWH/m³ et la réalisation d’une route d’accès. Le ministre des Ressources en eau a visité la station de production en voie d’achèvement et les canalisations de captage où il ne reste qu’un linéaire de 172 mètres à réaliser. La wilaya de Aïn Temouchent, a indiqué M. Sellal, bénéficiera également d’études pour le lancement de forages de hautes profondeurs (plus de 1.000 mètres).
Un projet de barrage de 15 millions de m³ est en phase d’études à Oued Berkèche, a-t-on rappelé. Le ministre avait entamé sa visite dans la wilaya par la mise en service de la lagune de Sidi Safi réalisée dans le cadre du plan de soutien à la relance économique pour plus de 120 millions de DA. Destinée à l’irrigation, celle-ci dispose d’une capacité de 1.740 m³/jour et aura pour impact la protection de la nature, de la nappe alluvionnaire et du forage de Sidi Djelloul (30 l/s). Elle peut irriguer 60 hectares de terres agricoles. 12 systèmes d’épuration sont programmés pour la wilaya de Aïn Temouchent, dont six lagunes opérationnelles, une station d’épuration d’eaux usées en réalisation à Aïn Tolba, deux en voie de lancement à Aïn Temouchent et Bouzedjar et enfin trois autres en phase d’études.
A la station de traitement de Dzioua, le ministre a pris connaissance du schéma directeur de l’approvisionnement en eau potable de la wilaya qui connaît un déficit de 49 %. Sur des besoins de 92.152 m³/j, elle ne reçoit que 46.800 m³/j à partir de réserves superficielles du barrage de Beni Bahdel, de la basse Tafna, notamment. «Cette situation sera radicalement réglée dès la mise en service de la station de dessalement de Chatt El Hillal», a assuré M.Sellal. La délégation officielle s’est rendue ensuite au site de raccordement aval de cette station qui connaît un taux d’avancement de 95 %. Il s’agit de la pose de canalisations sur 11 km et de la réalisation d’une chambre de vannes. 2.685.695.753 DA ont été débloqués pour ce projet, réalisé par une entreprise chinoise. Le ministre a achevé sa tournée en visitant la retenue collinaire de Oued Bouguedra de 920.000 m³, destinée à l’irrigation, et en prenant connaissance de projets d’aménagement d’une dizaine d’oueds à travers la wilaya, visant à éviter toute catastrophe liée aux inondations.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman