De l’eau potable pour 26 localités de la wilaya

La wilaya d’Aïn Témouchent a lancé, récemment des travaux de réalisation de 150 km de conduites d’adduction du cratère de Dzioua au profit de 26 localités, apprend-on hier de la direction de l’hydraulique.Avec un taux d’avance ment de 25%, cette opération, visant la couverture en eau potable de l’ensemble des communes de la wilaya de Aïn Témouchent et pour laquelle une enveloppe de plus de trois milliards de dinars a été allouée, concerne les trois couloirs déficitaires du littoral, du Sud et de Oualhaça. Ces travaux seront achevés avant la fin de l’année en cours, signale-t-on. Sur un linéaire de 50 km, chaque couloir alimentera, en moyenne, entre cinq et quatorze localités. Ainsi, celui du Sud, partira de Dzioua pour aboutir à Hassasna, via les localités d’Aïn El Kihal, Aghlal, Aoubellil et Oued Berkèche. Le couloir Dzioua-littoral touchera, pour sa part, Ouled El Kihal, Gheras Baroudi, Terga, Ouled Djebara, Terga Plage, Ouled Boujemaâ, Sassel, Ouled Taoui, Bailiche, M’Saïd, Houaoura, Bouzedjar, El Amria et Madagh. Enfin, celui de Oualhaça touchera les localités de Sidi Safi, Beni Saf, Aïn Bessal, Emir Abdelkader, Oualhaça, Sidi Ouariache et Rachgoun. L’Algérienne des eaux prendra en charge, pour sa part, la réalisation du couloir Dzioua-El Malah sur 30 km. Pour la prise en charge des localités de Aïn Tolba, Sidi Ben Adda, Aïn Témouchent, Chaâbet El L’ham et El Malah. Une fois réalisées, ces conduites alimenteront les 26 localités de la wilaya à partir du cratère de Dzioua qui sert de réceptacle de l’eau potable provenant du barrage de Hammam Boughrara (Tlemcen) et de la station de dessalement de l’eau de mer de Chatt El Hillal.
La mise en service de cette dernière étant prévue, selon la même source, pour le mois prochain. «Les premiers essais sont en train de s’effectuer», indique-ton de même source. Une conduite de 11 km, reliant ladite station au cratère de Dzioua, a été achevée. D’une capacité de 200.000 m3/jour, la station de Chatt El Hillal consacrera, précise-t-on, 100.000 m3/ jour à la wilaya de Aïn Témouchent. Les besoins en eau potable de la wilaya de Aïn Témouchent sont estimés à 93.000 m3/jour pour une population de 368.608 habitants. Sur ces besoins, la wilaya ne produisait en 2008, que 42.221 m3/jour, soit un déficit de 50.779 m3/jour. Par ailleurs et en matière de rénovation et de réhabilitation des réseaux AEP, plusieurs opérations sont en cours de réalisation sur un linéaire total de 67.000 ML, en vue d’éliminer les fuites et de lutter efficacement contre les maladies à transmission hydrique.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman