De la culture pour plus de solidarité

Une agréable soirée culturelle ramadhanesque a couronné la fin du programme élaboré pour marquer l’élan de solidarité au niveau de la wilaya d’Aïn Témouchent. Coïncidant avec la célébration de Leïlat El Qadr (La nuit du Destin), ce rendez-vous fut organisé au Foyer des personnes âgées et handicapées situé à Haï Moulay Mustapha. Dans un climat et un décor digne des grands événements artistiques, la troupe Jil Es-Salam, a, sous la conduite orchestrale du maestro Ghazli, animé un gala de variétés dans une ambiance familiale et avec des chansons prises du genre ghiwan, très développé par le célèbre et super groupe Jil El-Jilala. La première mélodie chantée était intitulée «Ya Allah Sidi».
Cet air amplifiera la salle d’une forte charge émotionnelle. Beaucoup, parmi les moins jeunes des spectateurs, ont replongé dans le passé et particulièrement les années soixante-dix avec nostalgie et regrets. La seconde chanson, «Awama» (ou «La nageuse») décrivait comment étaient arrachées les années de la vie d’un homme et passaient au rythme des vagues. Pour dilater les nerfs et donner plus de couleur à la soirée, les artistes ont entamé le registre du comique et c’est le jeune Bouhaous qui a occupé la scène avec allégresse et a fait rire aux larmes avec des anecdotes presque toutes inédites.
Et comme pour préserver et nourrir une tradition familiale à Aïn-Témouchent, les pensionnaires du foyer se sont laissés aller à un jeu de Boukala et où chacun pouvait lire son destin. Et pour marquer la vingt-sixième soirée de ramadhan, une nuit sacrée, la direction du Foyer a distribué des présents et des cadeaux aux pensionnaires qui avaient appris et récité des versets du Saint Coran. Et pour clôturer cette cérémonie, des habits furent distribués aux associations qui activent dans l’humanitaire et le social à travers la wilaya au profit des personnes et familles démunies.
C’était une louable initiative qui avait été réussie par la direction de l’Action sociale en coordination avec celle du Foyer. Le tableau inspirait un plein de méditation et en plus, les enfants ont eu la chance de rencontrer des personnes du troisième âge dans une atmosphère de solidarité conviviale et de respect.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman