De nouvelles spécialités à la formation professionnelle

La direction de la Formation et l’Enseignement professionnels (DFEP) de la wilaya d’Aïn Témouchent offrira, dès la rentrée scolaire en date du 25 octobre courant, 3.478 postes pédagogiques et de formation par apprentissage. Il ressort du rapport établi par le service de l’organisation et du suivi de la formation, que 47% de ce chiffre sont consacrés à la formation résidentielle dispensée dans 07 CFPA, 5 annexes et 01 institut national. Entamées, depuis le mois d’avril passé, les étapes des cycles d’information au profit des futurs candidats tirent à leur fin et vont permettre de faire leur choix selon les cursus et les spécialités existantes.
Le responsable du département informe les nouvelles recrues de la mise à leur disposition de 11 spécialités à enseigner pour la 1re fois et totalisant 390 postes de formation. Il s’agit des filières portant maintenance des systèmes mécaniques automatisés, de la gestion et recyclage des déchets, d’ordonnancement, du lancement en construction métallique, de pépiniéristes et autres. La formation par apprentissage occupe la seconde place après la résidentielle avec un taux de 27% . Cela montre que ce créneau est forcément usité par la population des jeunes ayant échoué à différents paliers de leur cursus scolaire. La troisième place revient à la femme au foyer intéressée par une formation quasiment artisanale et touchant l’élevage, la broderie et autres. La nouveauté caractérisant la rentrée 2008/2009 est le lancement de l’enseignement professionnel à l’institut national d’Aïn Témouchent et qui comprend 2 paliers distincts. Le premier concerne un cycle de formation de 2 ans pour l’obtention d’un diplôme dit le DEP I et le second sanctionné par un diplôme le DEP II.
Par ailleurs pour répondre aux sollicitions des parents d’élèves nécessiteux et habitants les zones éparses et localités éloignées, il a été décidé d’ouvrir 2 internats pour 600 stagiaires chacun, à Aïn El Arbâa et Chaâbet El-Leham. S’agissant des créneaux allant avec les activités de la mégapole industrielle, il est souhaitable que la DFEP lance la réflexion avec les promoteurs installés dans la zone entre autres, Sonatrach, Orascom et Sonelgaz.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman