Découverte d’un bébé abandonné Arrestation de 7 dealers

Un peu moins d’une semaine après la découverte surprenante et étonnante d’un bébé, sans vie dans une poubelle à Hay Zitoune, un autre a été retrouvé abandonné à côté de la porte principale de la maison des personnes âgées sise à Hay Sidi Saïd. Selon le communiqué de la brigade de protection de l’enfance, relevant de la police judiciaire de la sûreté de wilaya, qui citait les déclarations de OA et NB âgés de 33 ans et 41 ans venus se présenter au poste de police, avec le bébé. En toute vraisemblance, l’enquête menée par la PS de la sûreté de wilaya d’ Aïn Témouchent, a relevé des contradictions dans les propos de OA et NB car le premier cité n’est que le mari de Z.A. 22 ans devenue enceinte de lui bien avant la célébration du mariage. L’avortement forcé ou une naissance prématurée ou à terme et avant les noces constituait une honte qu’ils ne pouvaient laver que par un geste pareil, une façon pour faire croire à la police que les mis en cause ont bel et bien trouvé abandonné le bébé devant la maison des personnes âgées. Cette fois-ci l’enquête a été rapide et a permis par situer les coupables qui ont été placés sous mandat de dépôt alors que la mère a bénéficié d’une citation directe. L’enquête n’est qu’à son début. Le plus important est de savoir qui a mis au monde le bébé? S’agit-il d’une opération faite dans un établissement habilité ou d’un avortement opéré hors structure hospitalière, y’a-t-il une liaison quelconque avec le premier avortement de Hay Zitoune? Que de pain sur la planche pour les enquêteurs. L’enquête débusquera t-elle d’autres gibiers ?

Des informations plausibles, parvenant à la brigade des stupéfiants relevant des services de sécurité de la wilaya d’Aïn-Témouchent ont permis, après une durée d’observations et de guets, de démanteler un réseau d’écoulement de drogue à travers plusieurs localités témouchentoises. Le fait bouleversant dans cette affaire est que l’auteur principal B.B (34 ans) agissait avec la complicité de sa femme et sa fille en l’occurrence KR et c’est une pratique assez courante qu’usitent aussi des réseaux de contrebande. Roulant à bord d’un véhicule de marque Hynday-Accent, l’auteur principal a été pris en flagrant délit au moment où C.A (27 ans) devait lui fournir 5 plaquettes de 100 gr environ. L’intermédiaire, M.M (24 ans) originaire d’Aïn-Témouchent après avoir été entendu a fini par donner le reste de la bande à savoir T.J et C.S âgés respectivement de 23 et 31 ans. Ces derniers et les indiqués ci-dessus ont été placés sous mandat de dépôt sauf deux d’entre eux soumis à l’examen judiciaire. Par contre la femme K.R a bénéficié d’une citation directe en attendant ce que va dégager l’enquête comme éléments nouveaux.

Source : Quotidien-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman