Des chiens abandonnés vivent en liberté

chienNous sommes juste au seuil de la saison estivale 2008 et les autorités concernées ont leur attention polarisée sur les risques de MTH, semblant oublier que la période estivale est aussi porteuse de zoonoses, dangereuses aussi bien pour l’homme que pour l’animal. Il faut dire que la prolifération des chiens abandonnés ou qui ont repris leur liberté pour vivre en meutes, a repris de plus belle et les chiffres ont pratiquement triplé par rapport aux années passées et leur passivité apparente en plein jour, se transforme en férocité grégaire dès la tombée de la nuit.
Là où il y a une poubelle à déchiqueter pour plonger un museau fureteur à la recherche d’une maigre pitance, il est plus que hasardeux de s’y aventurer. La période la plus critique, c’est celle du rut, quand ces canidés poursuivent de leurs assiduités la même femelle et gare au piéton, qui viendrait les déranger. Les plus à plaindre sont les éboueurs, obligés de se défendre à coups de pelles et de barres de fer, pour enlever les poubelles déchiquetées, ce qui leur créée un surcroît de travail.
Puisque la saison estivale va bientôt démarrer, il est temps de mobiliser les moyens humains et matériels, pour procéder à une campagne d’élimination de ces canidés, qui viennent rôder jusque dans nos cités et mettre en danger nos enfants. Car, en plus de la rage, ils peuvent être porteurs de tiques et de maladies dermiques, certaines étant transmissibles à l’homme. Alors, communaux de la région de Oulhaça, Hammam Bouhadjar, Béni-Saf et Témouchent, il est temps de réagir, avant qu’il ne soit trop tard.

Source : Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman