Des commerçants sommés de se conformer à la loi

boulevardComme dans toutes les villes d’Algérie, on ne cesse de plaindre du squat des trottoirs par des commerçants, ce qui oblige les piétons à se risquer sur la chaussée, tout particulièrement les personnes âgées. A Aïn Témouchent, on dénombre des dizaines de ces transgressions –on parle de plus de 300 magasins- qui irritent la population, celle-ci attendant que des mesures palpables soient prises contre les contrevenants afin de mettre définitivement fin à ces comportements inciviques. C’est donc pour lutter contre ce fléau que les services des sûretés urbaines ont lancé une campagne de traque des commerçants coupables de ces dépassements, et ce, à travers toute la ville de Aïn Témouchent.
Après des mises en demeure verbales aux propriétaires de commerces squattant les trottoirs, les agents de l’ordre sont sortis sur le terrain pour vérifier si les recommandations ont été mises en application ou pas. Il s’avérera malheureusement que certains commerçants ont carrément ignoré les mises de demeure de respecter les espaces piétons et ceux-là ont été convoqués pour être entendus, risquant parallèlement la fermeture de leurs locaux pour non respect de la réglementation.

Source : Voix-Oranie

One Comment

  1. Toni dit :

    C’est pareil un peu partout dans le monde (c’est INNADMISSIBLE)
    Les trottoirs appartiennent aux PIETONS

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman