Des entreprises de quartiers contre le chômage

S’intéresser directement aux problèmes des quartiers est la voie primordiale qu’il fallait usiter et suivre, sans tarder. Solutionner ces problèmes à ce niveau, aurait évité leur accumulation avec ceux d’autres cités et aurait permis, à coup sûr, aux collectivités de voir plus clair et d’intervenir là où il est utile de le faire. Bien que tardive, l’initiative de mener des actions précises pour l’amélioration du cadre de vie, par la prise en charge des volets: espaces verts, nettoiement, protection et préservation de l’environnement et entraide sociale communautaire, paraissait une priorité que l’autorité locale à Aïn Témouchent décide d’entreprendre au quartier dit «312» avec le concours de l’association «Comités de quartiers».
Contacté ce jour samedi 22 novembre, le maire d’Aïn Témouchent entend généraliser l’opération à d’autres quartiers si cette première réussira. La condition posée par le P/APC, sans se gêner d’ailleurs, est à prendre au sérieux et c’est aussi un geste bien exprimé à l’égard des quartiers qui ne sont pas structurés et organisés. Ceci peut être perçu par l’association des «Comités quartiers» d’Aïn Témouchent comme un signe fort allant dans le sens de conforter le travail qu’elle s’est assigné dans ces quartiers.
Au fait, comme l’a si bien exprimé le P/APC, l’opération qu’il considère comme pilote a pour objectif de choisir 07 chômeurs du quartier y compris le chef de la cellule auxquels seront assignées plusieurs tâches telles: le nettoiement de la cité, la réalisation d’espaces verts, la surveillance et autres. Selon l’activité prépondérante qui existe c’est l’agence de développement social (ADS) qui financera, pour une durée de 3 mois renouvelable, l’opération à raison de 700.000 DA. La cellule de suivi de proximité (CSP) aura toutes les facilités de la part de l’ADS et l’APC pour pouvoir créer une petite entreprise de quartier et dont les tâches pourront s’élargir à d’autres, en fonction de ce qu’elle disposera comme métiers nobles parmi ses membres. Le maire a tendu l’appât aux autres quartiers et c’est à eux de lui montrer ce qu’ils peuvent faire pour pouvoir les intégrer dans cette opération pilote.

Source : Quotidien-Oran

2 Comments

  1. Mohamed deza dit :

    Ilest temps que le cadre de vie s’améliore dans ces quartiers populaires Merci M le Maire vous représentez la fierté de notre bonne ville de Témouchent et de la famille enseignante dont vous êtes issu Voe décisions courageuses et votre esprit d’initiative font de vous et de votre équipe un exemple à suivre dont Témouchent avait besoin depuis fort longtemps :grin:

    Répondre
  2. mohamed basket dit :

    Emlihe ya monsieur el mire pourvu que les jeunes tarvail et nos cartiers soit bien entretenu et je souhaite que les autres organismes suivent se que fait mer el mire faciliter le quotidien de ses jeunes et les aidés a obtenir plus je tien a remerçie l’executive en leurs tetes mer TOUIL tous se que vous faite pour ces jeunes sera benifique pour bladna qui AIN TEMOUCHENT c’est bien sa mon ami et mon frere MOHAMED DEZA allah i3awane el khadama . :lol:

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman