Des jeunes filmaient les filles sur la plage

Décidément rien ne semble arrêter ces bandes de voyous qui fréquentent les plages en apostrophant la quiétude de tous les estivants qui pour la plupart se déplacent en famille pour goûter aux plaisirs de la mer en ces moments de canicule exceptionnels. En effet, au cours de cette journée de ce mardi 16 juin et au niveau de la plage de Sidi Djelloul se trouvant à mi-distance entre Béni Saf et la côte de Chatt El Hillal et aux environs de 17 heures 30 minutes, une bande de jeunes venus de la localité de Bensekrane relevant de la wilaya de Tlemcen qui étaient en état d’ébriété avancé, n’ont pas trouvé mieux que d’user de leur caméra vidéo pour filmer les jeunes filles qui se trouvaient sur le rivage de cette plage sans aucune retenue au vu et au su.
Constatant cet état de fait, certaines se sont plaintes auprés des agents de la garde communale qui se trouvaient dans le poste de cette dernière. En se déplaçant sur les lieux, les agents de la garde communale voulant intervenir pour apaiser les esprits et s’enquérir de cette histoire, se sont vus traiter de tous les noms avec à la clé des agressions qui non seulement n’étaient pas verbales mais aussi physiques à l’aide de gourdins et de barres de fer. Devant la tournure des évènements, les gendarmes de la brigade de Ain-Tolba seront avisés et aussitôt aidés de la brigade d’intervention de Béni Saf, arrivent sur la plage de Sidi Djelloul et avec le même état d’esprit, la bande des jeunes continuera son « spectacle « avec une maîtrise des gendarmes qui arriveront à mettre fin aux agissements de cette horde constituée par les trois jeunes qui seront arrêtés et conduits à la brigade de Ain Tolba pour être entendus et répondre de leurs chefs d’inculpation devant monsieur le Procureur de la République prés le tribunal de Béni Saf devant lequel ils seront présentés. Signalons que les mis en cause répondent aux initiales de K.B né en 1972, M.S né en 1987 natifs de Sidi Abdelli et L.M né en 1979 natif de la commune de Bensekrane. Notons que la caméra vidéo, des bâtons, des barres de fer et gourdins ont été saisis pour constituer des pièces à conviction dans le traitement de cette affaire.

Source : Ouest-Tribune

4 Comments

  1. tcmt dit :

    ces actes répréhensibles à la loi doivent être punis sévèrement pour donner l’exemple car quand on lit et on entend ce genre de comportement on se demande où est l’autorité de l’Etat

    Répondre
  2. salima dit :

    l’autorité de l’état existe celui qui va a la plage c’est pourr draguer pour etre baiser alors pourquoi tu cehrches l’autorité de l’etat les gens vont la bas pour se niquer celui qui veux la tranquilité reste chez lui l’autorité de l’état existe

    Répondre
  3. tcmt dit :

    Toi qui préconise la tranquillité des femmes en les cloîirant chez elles tu devrais faire preuve de modération dans ton langage Tu emploies des mots orduriers qui ne t’honorent pas C’est pitoyable et écoeurant de lire un commentaire pareil de la part d’une femme
    Chère madame on est au xxi° siècle et la femme a autant le droit que l’homme de goûter aux joies de la vie sans être embêtée par des voyous
    Et pour terminer j’ai peine à croire qu’en tant que femme tu traites tes soeurs avec si peu de considération Tu devrais réviser ton jugement car toutes ces jeunes filles et jeunes femmes qui vont goûter à un peu de vacances après une année de stress ne sont pas comme tu le penses à moins que tu ne fasses preuve d’un obscurentisme latent qui se complait dans ta condition d’éternelle mineure

    Répondre
  4. temouchent dit :

    Bien dit tcmt.Encore merci tcmt d´avoir corriger ce Salima ou Salim -que ce soit male ou femelle: tout les deux brillent par leurs incompetences.Salim ou Salima-Apprenez a dialoguer logiquement et raffiner vos expressions. Laisser ce site propre te dehors avec vos bidonsdires-

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman