Des laboratoires de recherche pour l’université

Le coup d’envoi de la rentrée universitaire édition 2010-2011 a été donné par le secrétaire général de la wilaya d’Aïn-Témouchent, monsieur Azzedine Kerri, le wali, monsieur Mohamed Bouderbali, devant regagner Skikda, pour occuper le même poste, s’est excusé auprès de l’assistance, selon le S.G. Prenant la parole, le directeur du centre universitaire (CUAT), en l’occurrence monsieur Bekkouch Abdelmalek, a dit «C’est la deuxième année universitaire que nous entamons, aujourd’hui et la route est encore longue devant nous pour pouvoir arriver comme il se doit aux objectifs tracés. Le défi est grand et l’on est contraint de le relever grâce aux efforts de tous et nous avons besoin d’être aidés par tous les acteurs en rapport avec l’université, la route du savoir. Nous sommes là pour écouter ce dont a besoin de larges pans de la société et transformer cette demande en réalités. Cela s’inscrit en droite ligne avec nos perspectives de développement et le plus important pour l’heure est la promotion de la recherche scientifique en conformité avec les exigences de notre époque». Ainsi il prévoit dès cette année ouvrir des centres. Les spécialités enseignées au CUAT complètent celles des universités de la région plus particulièrement. Aussi, ajoute-t-il « Nous devons œuvrer en étroite collaboration avec la direction de l’Education et la formation et l’enseignement professionnels à même de tisser des liens étroits dont le but de préparer les hommes de demain». «Alors que l’effectif était l’année passée de 650 étudiants. Cette rentrée, il a triplé (1800 étudiants). Les inscriptions et les transferts sont encore ouverts», a-t-il noté. En 2025, il est attendu 12000 étudiants au CUAT et ‘on a besoin de 4000 autres lits. Nous devons atteindre un millier de travailleurs et 500 encadreurs. Actuellement plus de 10% des enseignants ont un rang magistral» a-t-il expliqué.
Par ailleurs, le docteur Bekkouch Abdemalek s’adressant à un parterre de responsables clés dont des membres du conseil de wilaya, n’a pas manqué de souligner «Le déficit en matière d’infrastructures de sport». Aussi, il a porté à la connaissance des présents que de gros efforts sont déployés dans le domaine de la réalisation et l’équipement de laboratoires scientifiques et multimédias. A ce propos, il a annoncé l’ouverture d’un site Web. S’agissant de l’enseignement continu, il envisage de revaloriser l’expérience et lui donner la dimension méritée et donner la possibilité aux nombreux cadres de la wilaya de rehausser leur niveau.

Source : Quotidien-Oran

3 Comments

  1. temps dit :

    Les richesses naissent des découvertes.
    Les découvertes naissent du savoir.
    Le savoir nait de la recherche.
    Comme on dit,il n’y a que le premier pas qui compte et après un an, celui-ci est déja fait.
    Cordialement

    Répondre
  2. zazo dit :

    ya khoti rani mkhloaa algerie tebanat sistam LMD li daretah canada besah canada habesateh alkhater manjahch wahna habesena sistame clasic marani faham walo

    Répondre
  3. benyoub tayeb dit :

    vaut mieux tard ke jamais. le CUAT à Ain Témouchent é comme une rose dans un beau jardin.

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman