Des stagiaires à l’usine de dessalement d’eau de mer

A Aïn-Témouchent, le secteur des ressources en eau, représenté par la direction de l’hydraulique, l’algérienne des eaux et l’office national de l’assainissement ont donné de l’importance aux produits de l’institut national de la formation et l’enseignement professionnels. l’intérêt alloué cette année est dû au fait que l’établissement en question a ouvert de nouvelles spécialités qui cadrent bien avec les perspectives du développement du secteur de l’eau notamment celles liées à la maintenance, au traitement de l’eau, aux aspects environnementaux à l’assainissement et à l’entretien des installations hydrauliques. Pour asseoir les assises d’une bonne coordination entre les deux secteurs, l’Algérienne des eaux, en étroite collaboration avec la direction de l’hydraulique, a organisé une visite guidée pour 40 stagiaires à l’usine de dessalement d’eau de mer de Chatt El Hilal, d’une capacité de200 000 m3/j.
A l’arrivée sur site, les stagiaires étaient bien encadrés par les responsables de l’usine de dessalement qui ont permis à leurs hôtes de connaître l’ensemble des départements que renferme cette dernière et le processus de dessalement d’eau de mer dit par osmose inverse. Les questions des élèves étaient assez pertinentes et allaient dans les détails. Les saumures et la possibilité de leur transformation, la reminéralisation, la filtration, l’osmose inverblé et les nouvelles techniques usitées, les coûts de leau à la production et a l’abonné constituaient en somme un panier d’interrogations auxquelles les réponses ont été données par les ingénieurs oeuvrant sur place. Du côté des stagiaires, plusieurs domaines visités s’accordaient avec le cursus de formation qu’ils font. Les responsables de l’algérienne des eaux étaient eux aussi satisfaits de la visite guidée et espèrent garder contact avec l’institut de formation et l’enseignement professionnel.

Source :  Quotidien-Oran

One Comment

  1. laaziz e dit :

    Alor ; qu’on voient des millions de metres cubes qui se perd dans les caniveaux de la salle des fetes ex salle de spéctacle de béni-saf sis à sidi bouçif et qui poura émmerger et engloutire comme tand autre fois auparavand (- 2004 -et -2006-) les habitant de la rue de (premier novembre)à la –favéla— et ça sans qu’auquns citoyen ne s’inquièt ni ne porte pleinte contre ces pèrtes ni benarbia benamar ni la fameuse directrice de la salle des —fètes— ; non parlant pas de monsieur abdellatiiif (fekroune el maa…) le directeur de l’antenne de l’a.d.e de béni-saf qui ne trouve pas génant d’anfler les facture des pauvre citoyen… a qui veille tous se révèle ……et l’eau continue de couler sans conteur et coter sur d’autre … alor bravo… tortue .. georgo abdellatiiiif… ya latiffff menkoum. ya la tiffff……………………………… — laazize—

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman