Deux Nigériens sous mandat de dépôt

Venant d’Oran, deux Nigériens ont rejoint Aïn Témouchent où ils ont réussi à escroquer un citoyen crédule, un jeune qui a été délesté de 2 millions de centimes. Costumés, cravatés, possédant portable, sac à main, gourmette au poignet et chaîne au cou, ils contacteront sur une voie de la ville un automobiliste à qui ils demanderont s’il ne connaissait pas une maison ou un appartement mis en vente en ville. Ils ne pouvaient pas si bien tomber car leur interlocuteur avait justement un logement à vendre. Une fois la visite du lieu faite et le prix négocié, les deux Nigériens lui donneront le numéro de leur portable, l’informant qu’il pouvait les contacter à l’hôtel Hadef, à Oran. Ils lui ont également assuré qu’ils vont ramener l’argent, prix de l’appartement, d’Alger, de l’ambassade d’Angleterre préciseront-ils.
Avant de le quitter, ils lui demanderont, mine de rien, de leur prêter 20.000 dinars qu’il leur remettra sans hésiter. Deux jours plus tard, ils lui téléphoneront, lui demandant cette fois-ci de leur prêter une certaine somme en euros pour, soi- disant, faire la demande d’argent auprès de l’ambassade. Intrigué par cette nouvelle demande, l’homme se déplacera alors à l’hôtel Hadef où il cherchera les deux Nigériens, qui y étaient, semble-t-il, enregistrés sous de faux noms. De retour à Aïn Témouchent, il tendra un piège aux deux étrangers, leur annonçant par téléphone que la somme en euros demandée était prête et qu’ils pouvaient venir la récupérer. Entre-temps, il alertera la police qui appréhendera les deux escrocs à leur arrivée à Aïn Témouchent.

source: voix-l’oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman