Dilapidation de deniers publics

La brigade économique et financières rattachée au service de la police judiciaire de la Sûreté de la wilaya de Aïn Témouchent vient de dévoiler une affaire de détournement et de dilapidation de deniers publics au niveau de l’unité de stockage de la CCLS de Aïn Tolba. C’est sur une instruction du parquet de Aïn Témouchent suite à une plainte déposée par le directeur de la CCLS de Aïn Témouchent que les éléments de la brigade économique ont agi. En effet, des anomalies ont été constatées dans la gestion de cette unité par le premier responsable de la Coopérative des céréales et des légumes secs à la suite d’une décision émanant de la tutelle portant sur le transfert de la récolte de l’exercice 2006 vers l’unité de Oued Tlélat.
C’est ainsi qu’après trois mois d’investigations et de récollement de l’ensemble des informations recueillies sur place par grâce au travail de fourmi effectué par une équipe d’inspection régionale ainsi qu’à certains témoins oculaires les rapports ont conclu qu’il s’agissait d’un manque dans les stocks de céréales d’une quantité de pas moins de 8 193 quintaux soit l’équivalent de 1 671 millions de centimes causés au préjudice de la coopérative. Lors de l’interrogatoire, le chef de l’unité de stockage de Aïn Tolba s’est contenté d’affirmer aux enquêteurs que la quantité en question a fait l’objet d’une destruction dont des insectes nuisibles ont été à l’origine et ce, au moment où certains témoins par contre ont déclaré aux policiers que plusieurs véhicules ont été aperçus faire le va-et-vient au niveau de l’entrepôt.
L’alibi avancé par le premier responsable de l’unité de stockage de la CCLS de Aïn Témouchent n’a pas était convaincant. Ce qui a obligé les éléments de la brigade économique et financière à procéder à l’arrestation de quatre responsables et leur présentation devant le procureur de la République près le tribunal de Aïn Témouchent. Il s’agit de B. T., 51 ans, chef de l’unité de stockage de Aïn Tolba, B. A., 50 ans, chef de secteur, B. B., 50 ans, chef du service exploitation et enfin de B. A., 36 ans, chef de la sécurité et de la prévention au niveau de la même unité. ` Le premier nommé a été mis sous mandat de dépôt et les trois autres sous contrôle judiciaire en attendant la suite de l’enquête ainsi que le procès de cette affaire de détournement, la seconde du genre cet été.

source: liberte-algerie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman