Disparition du corps d’un nouveau-né de la morgue

santeA la suite d’une plainte adressée au procureur de la République près le tribunal de Aïn Témouchent par un médecin légiste exerçant au niveau de l’hôpital Ahmed Medeghri, faisant état de la disparition du corps d’un nouveau-né, la police judiciaire a pris l’affaire en main. Devant les enquêteurs, le médecin légiste, une femme, répètera ses propos en confirmant qu’elle a effectivement vu le corps d’un nouveau-né à la morgue de l’hôpital, mais qu’elle ne l’a pas retrouvé le lendemain, d’où, précisera-t-elle, le dépôt de sa plainte. La police entendra par la suite les neuf agents de sécurité et employés de la morgue. L’un d’eux dira qu’il a lui aussi vu, il y a à peine deux jours, la dépouille d’un nouveau-né à la morgue.
Les policiers vérifieront également le registre des entrées et sorties où ils ne trouveront aucune mention relative au nouveau-né. Devant ce dilemme, les enquêteurs se rapprocheront du service de la maternité où ils ont pu constater qu’aucun décès de nouveau-né n’a eu lieu ces jours-ci. En attendant que cette scabreuse affaire soit éclaircie, les neuf employés de la morgue ont été présentés hier en fin d’après-midi auprès du procureur du tribunal de Aïn Témouchent.

Source: Voix-Oranie

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman