DJS – M. Faradji Miloud (Chef du service des sports)

Etant parmi l’un des acteurs pionniers du sport, en général, à l’Ouest, M. Faradji Miloud, issu de la « promo « 70/74 du CNEPS de Ben Aknoun où il paracheva sa formation de professeur d’EPS, a fait partie de la DTR de feu Maghfour, tout en occupant ses fonctions d’enseignant au CREPS de la Corniche oranaise (Aïn El-Türck), durant un long bail, avant d’être nommé inspecteur principal au sein de la DJS de sa ville natale, Aïn Témouchent puis, chef du service des sports, à ce jour. Rencontré tout juste avant son départ en mission à Alger, mercredi dernier, à Oran, Miloud s’est prêté, quoique brièvement, à nos questions.
- Laissons de côté les grands clubs de football et ceux des sports-co qui représentent la wilaya de Aïn Témouchent et abordons plutôt les écoles spécialisées.
- C’est bien dit, puisque toutes les instances ont enfin compris qu’il fallait retourner à la case départ, c’est-à-dire les écoles spécialisées. En appliquant les orientations ministérielles, à Aïn Témouchent, nous en sommes à la deuxième année d’exécution et de mise en place de ces écoles.
- Voulez-vous nous citer les villes concernées ?
- Les véritables pôles où nous avons mis en oeuvre notre mission de sensibilisation, prospection et présélection, sont Béni Saf, Chabat El-Leham, Aïn El-Arba, El-Malah, Hammam Bou Hadjar et, bien sûr, Aïn Témouchent.
- Voulez-vous, cheïkh, nous citer les disciplines touchées par les écoles spécialisées ?
- Toutes les écoles, spécialisées, implantées dans cette wilaya l’ont été selon les moyens en infrastructures et la notoriété des disciplines existantes au niveau du terroir, comme par exemple à Béni-Saf où le basket-ball, l’athlétisme et le football ont été enrichis par les sports de mer (voile, planche à voile). Il y a aussi, à Hammam Bou Hadjar, outre le football, l’athlétisme et le judo, le cyclisme qui renaîtra de ses cendres.
– Grosso modo, la wilaya de Témouchent sera représentée par combien de disciplines ?
- Nous en aurons, au total huit : le foot, le hand, le basket, le judo, l’athlétisme, la gymnastique, la voile et le karaté do.
– M. Faradji, un mot sur le fonctionnement de ces écoles ?
- Tout d’abord, l’encadrement sera issu des cadres du MJS, sinon des anciens pratiquants qui seront formés et conditionnés par des résultats qui leur permettront de bénéficier d’indemnités. Chaque école, où qu’elle soit, devra bénéficier de trois séances, au minimum, par semaine, sous des formes jouées et d’initiation. Ensuite, nous organiserons des challenges, en plateau de compétition, durant les vacances d’hiver, de printemps et d’été, sans oublier les dates de commémoration nationale.
– Un mot sur la période de sensibilisation ?
- Cette campagne menée à tous les niveaux, scolaire, quartiers, associations, nous a permis de regrouper 1.200 enfants, toutes disciplines confondues.
– Et le récent système des classes sport-études, où en est-il à Témouchent ?
- Au niveau de la wilaya, nous sommes parvenus à toucher deux disciplines : le basket-ball et le football. A partir de là, nous avons mis en place deux classes de vingt-cinq (25) élèves chacune. Tout a été finalisé mais ces deux classes sports-études seront opérationnelles dès le 1er janvier prochain, juste après les vacances d’hiver.
– Cheïkh, clôturons notre entrevue par un dernier mot ?
- En supposant qu’au niveau national, ces deux opérations (du scolaire) soient effectives, suivies et opérationnelles, durant au moins quatre années, il est sûr et certain que les classes sports-études et celles des écoles spécialisées, seront de véritables piliers pour les futures générations sportives qui défendront les couleurs nationales et hisseront haut l’hymne national durant longtemps. Merci.

Source : Voix-Oranie

2 Comments

  1. Mohamed deza dit :

    Enfin de la compétence et de l’expérience à la tête de la Direction de la Jeunesse et des Sports de la wilaya de Témouchent
    Mr Miloud Faraji Que Dieu vous aide dans cette noble mission que vous allez entreprendre pour le rayonnement de toutes les disciplines sportives de la wilaya
    Salutations amicales de Toulouse :grin:

    Répondre
  2. faradji fatima zohra dit :

    :crt: :crt: bon courage pour cette mission quel est pas facile a r

    Répondre

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman