Ensemencement de six plans d’eau en alevins de carpes

Six plans d’eau de la wilaya d’Aïn Témouchent ont été ensemencés en alevins de carpes dans le cadre du développement de l’aquaculture. C’est ce qu’on a appris, jeudi, du directeur de la Pêche et des Ressources halieutiques (DPRH), M. Taberkouket Djamel. Au total, ce sont quelque 250 alevins de carpes à avoir été ensemencés au niveau de la retenue collinaire de Sidi Amar, dans la commune de Ouled El Kihal et de cinq autres bassins d’irrigation agricole de la wilaya, a-t-on ajouté. Cette opération a été menée en collaboration avec le Centre national de recherche pour le développement de la pêche et de l’aquaculture (CNRDPA) de Bousmaïl, la direction de l’Hydraulique et la commission de wilaya chargée de l’ensemencement des plans d’eau douce, a-t-on signalé. La wilaya d’Aïn Témouchent a bénéficié, en 2009, d’une nouvelle expérience en matière aquacole avec la participation d’une dizaine d’agriculteurs qui ont l’avantage de posséder des bassins. Plusieurs opérations de jets d’alevins de tilapia, une espèce de poisson ramenée d’Egypte, ont été initiées par ladite commission, a-t-on rappelé. Outre la multiplication de la ressource de poissons au niveau de ces bassins et autres retenues collinaires, l’eau ensemencée servant à l’irrigation aura des effets bénéfiques sur la terre et ses produits agricoles, a-t-on souligné. Il s’agit de véritables engrais naturels destinés à ces terres, ont indiqué des techniciens du CNRDPA présents lors de l’action d’ensemencement. L’opération d’ensemencement s’est déroulée également en présence de lycéens de la wilaya d’Aïn Témouchent. L’opération d’ensemencement des plans d’eau de la wilaya verra l’introduction, cette année, de nouvelles espèces de poissons d’eau douce, selon le DPRH. Il s’agit notamment de la carpe, de la sandre et du mulet qui s’ajouteront au tilapia. Cette action, entamée en 2009, sera généralisée à l’ensemble des bassins d’irrigation agricole de la wilaya, a-t-on indiqué.
Le secteur de la pêche et de l’aquaculture est hissé actuellement au rang des activités économiques à part entière, eu égard aux potentialités qu’il recèle et aux résultats socioéconomiques enregistrés, a ajouté M. Taberkouket Djamel. Deux fermes aquacoles d’investissement privé seront mises en exploitation durant ce premier semestre 2010 dans la wilaya d’Aïn Témouchent. La première ferme aquacole, créée à Rachegoune dans la daïra de Oulhaça, produira 600 tonnes/an de loups de mer et de dorades royales. La seconde, réalisée dans la région de Sbiaat dans la commune d’El-Amria, produira 1.000 tonnes/an de soles et 4 millions d’alevins, a indiqué le DPRH.

Source : Echo-Oran

Leave a Comment

Powered by WordPress | Deadline Theme : An Awesem design by Orman